Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 16:48

Dans les premières années du Musée, j’avais fais appel à sa compétence et surtout images sous-marines, véritables œuvres d’art.

Et pour ceux très rares qui ne le connaissent pas voici une courte Bio :

Henri Eskenazi est né en 1953. Chirurgien-Dentiste de formation, il se passionne depuis de nombreuses années à la photographie sous-marine qu’il enseigne. Le photojournalisme lui a permis de réaliser plus de 500 000 clichés dans près de 140 pays différents : infatigable globe-trotter toujours près à boucler ses valises, il se « shoote » au décalage horaire et se grise d’inconnu.0 esk

Entre deux escapades, Henri Eskenazi pose ses sacs à Marseille, sa ville natale. C’est d’ailleurs dans le bleu des calanques qu’il s’est découvert cette passion pour l’univers subaquatique. Depuis, son CV de chasseur d’images s’est bien étoffé : participation à de nombreux concours en tant que compétiteur puis juré, expositions, conférences, publications de reportages dans divers magazines français ou étrangers, vice-président du Festival Mondial de l’Image Sous-Marine et huit livres…

« Autrefois, les grands voyageurs prenaient des notes, réalisaient des croquis, écrivaient des mémoires. Côtoyant, à terre ou au bord des océans, celles et ceux qui m’ont appris à aimer la mer, j’ai choisi la photographie pour m’exprimer ». Un excellent moyen d’assouvir sa curiosité naturelle. Sur ses chemins de voyages, terrestres et sous-marins, il rencontre les gens, la faune, la flore, immortalise les paysages, partageant ses connaissances avec chaleur et enthousiasme.

Amoureux de la nature, Henri Eskenazi relate, sans se lasser, ce monde sous-marin à la fois riche et secret, généreux et mystérieux, qui « jamais ne le déçoit ».

www.henrieskenazi.fr/net/com

 

Il nous fait connaître maintenant ses ouvrages que vous allez trouver ci-dessous, dont le tout dernier : (35 € aux editions CRES à Marseille) Internet et Librairies1 esk

 

2 esk3 esk

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans livres et parutions
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 14:12

Une belle pièce pour le Musée

Dernièrement mon ami Henri Paole, qui a été aussi à mes cotés comme fondateur du Musée en 1994, et a qui nous devons son inauguration par la Marine Nationale, me transfère une proposition de don d’un matériel spécial.

1 psfr

Matériel historiquement intéressant offert par les Ets Bacou-Fenzy représentés par Mr Ferrari selon Henri Paole,  longtemps ingénieur chez Fenzy, donc bien placé pour en connaître l’origine et le parcours.

Comme je l’ai toujours pratiqué j’ai transmis cette offre intéressante à Mr Daniel Alsters, président du musée depuis l’Assemblée Générale de janvier 2010 où il a été élu à ce poste.

Assemblée particulièrement réussie où nous étions plus de cent participants dont mon ami Albert Falco qui avait répondu à mon invitation me disant « reculer un voyage pour le souvenir de Frédéric Dumas »

Après cette évocation historique, revenons vers la sphère en question, qui servait à l’expérimentation de matériel, lors d’essais sous pression

Elle a une longue histoire que Paole me retraduira un de ces jours.

 

En voilà les images ci-dessous :4 psfr

3 psfr

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 08:23

Sanary venant d’entrer dans la communauté de communes Sud Ste Baume il avait été fait appel au Musée afin de présenter deux exposés, comme j’en ai fait état précédemment. Il  était donc normal d’être présent à ces journées du patrimoine organisées à la maison du terroir à La cadièreacfsb 1 par Mme Sabine Tironneau, que l’on peut voir ci-dessous avec Didier George.acfsb 2

En fait nous étions trois pour représenter le Musée, Mr Marin étant venu nous rejoindre.acfsb 3

J’ai donc accepté pour ma part, sur ce terroir d’une particularité viticole célèbre, de faire découvrir ce qu’était le « Vin sur la mer il y a deux mille ans » quand il arrivait sur nos côtes après un voyage mouvementé souvent et tout aussi souvent une fin dramatique du navire transporteur, comme on peut le voir sur l’écran.acfsb 4

C’est dans la salle du premier étage que j’ai donc projeté et commenté amplement les images de mon diaporama devant une vingtaine de personnes, dans une salle très intime étant donc combleacfsb 5

Le lendemain il en fut de même quand notre administrateur et conteur de talent Didier George, développa  ce qu’était le Musée Frédéric Dumas et surtout comment était né la plongée sous marine.

Ce fut un grand moment didactique, Didier étant particulièrement à son aise sur ce sujet. Qui plus est il lui avait été dévolu, pour développer cette séance pédagogique, un ancien bureau de capitaine de Vaisseau fidèlement reconstitué.acfsb 6

Nous sommes maintenant reconnus par la maison du terroir de Sud Sainte Baume où nous avons marqué là l’existence de notre association.afsb 7

A Sanary, le musée présentait deux conférences à l’auditorium de la médiathèque.

La première à laquelle j’ai assisté sur Georges Sérénon le pionnier sanaryen par Hervé Monjoin, ci dessous,afsb 8

qui maitrisait parfaitement son sujet

J’ai bien connu Jojo Sérénon et j’ai appris bien d’autres choses à cette occasion.

Ensuite un large exposé sur Maurice Fargues que j’ai déjà fait paraitre sur ce blog lors de la première présentation pour la marine nationale.

 

 

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Actions du Musée
commenter cet article
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 09:58

À l’occasion des journées du patrimoine la communauté de commune Sud Ste baume dont fait partie Sanary organise :

«  Les rencontres autour des écrits du Patrimoine et de leurs auteurs… »

Vous pouvez  prendre connaissance du programme ci-dessous.abm 1

Comme vous pouvez le constater  le musée Frédéric Dumas sera présent représentant le patrimoine de « Sanary cité  historique de la plongée sous marine ».

Il y aura deux de nos membres intervenants sur :

« Il y a 2000 ans. Le vin sous la mer » par Gérard Loridon, co-fondateur du musée en 1994, le samedi à 16 H.

abm 2Un exposé sur un diaporama d’images vous fera découvrir le navire de charge grec appartenant à Markos Sestios qui parti de Délos en Grèce viendra faire naufrage devant Marseille. C’est là que le Cdt Cousteau va le découvrir et rapportera en surface des centaines de ses amphores.abm 3

«  Le musée Frédéric Dumas et l’invention de la plongée en scaphandre autonome moderne » par le Capitaine de Vaisseau Didier George ® Vice Président du Musée Frédéric Dumas, le dimanche à 11 H.

abm 4Il va vous faire connaître comment et pourquoi Sanary possède le seul musée existant sur la côte méditerranéenne sur la pénétration par l’homme du monde sous marin en scaphandre autonome.

Ceci grâce aux appareils des pionniers dont les collections du musée possèdent des pièces uniques.abm 5

Nous serons heureux de vous accueillir et nous répondrons aux questions que vous voudrez bien nous poser.

 

 

 

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans moments d'histoire
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 09:49

Le Président daniel Alsters nous communique :

aajp 0Cette semaine du Patrimoine va se dérouler du 13 au 22 septembre.

L’inauguration aura lieu le samedi 14 à 10 H au Jardin des Oliviers.

Le musée va exposer une partie de se collections :

Dans la salle Fargues les pièces offertes par la famille de notre ami Jojo, « Georges Sérénon » dont nous avons fêté le centenaire.

Il y sera joint une biographie précise de ce pionnier sanaryen réalisée par Hervé Monjoin.aajp 1

D’autre part une exposition se tiendra dans la tour Romane relatant l’histoire de ce bâtiment.

Elle sera réalisée par  Henri Ribot aux côtés de Charly Hourcau et les membres du Jason Archéo-Sub, une association sanaryenne.

Deux conférences auront lieu le samedi 21 à la médiathèque à 18 H sur :

« Georges Sérénon » par Hervé Monjoin4

« Maurice Fargues » par Bernard et Félix Tailliezaajp 3

aajp 4

Le dimanche 22 clôturera  cette semaine historique par une grande  plongée en partie vintage à Portissol.

Y participeront :

L’Ecole de plongée de la marine nationale de st Mandrier

Le club de plongée de six fours

Le CIP Bendor

Le club de plongée de Sanary

Et bien d’autres tous invités…

Pour les visiteurs il y aura là aussi une exposition de pièces historiques sous un chapiteau sur l’esplanade Frédéric Dumas toujours à Portissol.

En dehors de Sanary les membres du musée seront présents  aux journées du patrimoine de La Cadière organisées par Mme Sabine Tironneau.

Le samedi 14 à 16 H Gérard Loridon présentera « Du Vin sous la mer…Les amphores du Commandant ».aajp 5

Le dimanche 15 Didier George, le vice Président du musée  fera un large exposé sur «  Le Musée Dumas à Sanary la cité historique de la plongée sous-marine »aajp 6

Ces journées seront bien remplies et nous y espérons un public nombreux, bienvenue à tous.

 

 

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Actions du Musée
commenter cet article
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 16:50

Nous serons présent à la batterie du cap nègre jusqu’au 29 septembre. Une exposition à ne pas manquer pour les passionnés de la plongée et de son histoire.

adcn 1

Une partie des collections à été mise en place par Hervé Monjoin prouvant encore une fois sa compétence et son savoir faire en la matière.

Ce qui fut largement approuvé par un public nombreux.adcn 2

On va y découvrir un large panel de matériel et gravures  allant  du chalumeau de découpage sous marin Piccard H 7 à une série d’appareils de prises de vues.adcn 4

Sans oublier la présence d’une pièce qui attire toujours le grand public, la copie du scaphandre du Chevalier Pierre de Rémy de Beauve.adcn 3

Des panneaux artistiques accompagnent l'ensemble.adcn 5

Vient de s’y ajouter dernièrement offert par le club de plongée spéléo de Gruissan un engin rare parce que produit à peu d’exemplaires par la firme allemande Draeger. Il s’agit d’un caisson monoplace de recompression qui possède la particularité de se replier sur lui-même le rendant ainsi plus facile à transporter.

Ce rapprochement entre Sanary la cité des pionniers de la plongée et Six Fours qui en comportait quelques uns, dont Louis de Corlieu l’inventeur des palmes, ne peut être que très constructif et devrait pouvoir se prolonger dans l’avenir avec le même succès.

Ci-dessous le fort du cap nègre vu par Dany Loridonadcn 6

 

 

 

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 11:38

Hier après midi, des orages sur les Cévennes.

Ce qui m'a laissé le temps de litre "Le Grand Secret", que vient de m’expédier son auteur mon ami Jean-Luc Fontaine.

C’est son premier et pour un coup d’essai, c’est bien tourné, car, une fois le nez dedans je n'en suis sorti qu'à la dernière page.alf 1

Le début est attachant avec quelques pages historiques, l'ambiance et la découverte de ces Calanques où nous découvrons,  comme sur son blog, des tas de détails historiques.alf 2

Ensuite, on se promène, avec plaisir, et même on participe, on approche ces lieux comme on peut le voir sur les images ci-dessous issues de son site.

Où cela devient sérieux, c'est par la suite, mais je ne vais pas vous raconter ce qu’il en est et qui m’a dévoré pendant deux heures.

Car cela va aller crescendo et l'inquiétude du lecteur va croître.

On s’attend  au pire, avec la belle Cristiane en train de se morfondre en surface, là-bas dans les îles.alf 3

Dont celle-ci, l’île Maîre, que je connais si bien pour y avoir fait ma première plongée en 1953.alf 4

Revenons vite, nous sommes en plein « Grand Secret »

On se demande comment tout cela va finir…et l'on n'est pas déçu.

Et les archéologues distinguées qui vont faire une découverte vingt ans après, que voilà une belle chute.alf 5

Je l'ai lu un peu vite, pressé d’en finir… je le reprendrais.

En tout cas bravo, et si je puis me permettre de  donner un conseil à ce nouvel auteur, je lui dirais alors qu’il contemple son domaine :

continue à te promener dans ces lieux mythiques où tu trouves si bien l’inspiration.alf 6

Et si vous voulez en savoir plus allez donc faire un tour sur son blog, où vous passerez de bons moments entre les randos, les plongées et le meilleur pour la fin, ses recettes de cuisine.

Donc rendez vous sur : http://aioli.over-blog.com

 

 

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans livres et parutions
commenter cet article
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 13:31

Mme Hélène de Tayrac, l’amie du Musée Frédéric Dumas, nous  accueille chaque année dans son magnifique Salon de la plongée de Paris.asp 1

Aussi c’est avec plaisir que nous annonçons le prochain en 2014.

Veuillez tous trouver la première parution de l’affiche annonciatriceasp 2 et la première conférence de presse dans les images ci-dessous.asp 3

 

asp 4

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Actions du Musée
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 17:08

Le titre pourrait prêter à confusion alors je m’empresse de dire qu’il s’agit d’une plongée dans l’histoire sous-marine de nos deux communes.

Car il ne faut pas oublier la part de Six fours, là où les Mousquemers se sont rencontrés, où ils ont souvent plongé ensemble, découvert des sites archéologiques et surtout réaliser le premier film sous-marin digne de ce nom.

C’était en 1942, un an avant les essais du scaphandre Cousteau. Cela s’est passé en de multiples endroits aux Embiez, au bas du Mt Salvat aux magnons.

Cousteau rappelle dans son livre ses rendez-vous avec le père de Léon Dodéro qui l’emmenait plonger dans les îles.

J’ai eu les mêmes joies avec Léon à mon tour dans les années cinquante. Par exemple le jour où il m’a fait découvrir la Pierre de Mouret.

Alors ce samedi 29 juin le musée Dumas sous la direction de Didier Georges son Vice président,abr 1 reçu par le Club de plongée de Six fours, organisait une plongée Vintage dans la passe du Gaou,  juste devant la plaque commémorant le film cité plus haut.

Cette plaque en bronze, fut le fruit de notre imagination avec Pierre Yves le Bigot, Président du Musée à cette époque, pour laquelle nous avons eu le meilleur accueil auprès de Mr JS. Vialatte maire de Six fours

Anecdote… Quand je lui ai présente le projet, c’est lui qui a dessiné la forme de la pellicule qui apparaît en fond de gravure.abr 2

On peut voir maintenant, les plongeurs du club retrouvant d’anciennes pièces de matériel parfaitement entretenues qui se sont donc mis à l’eau.abr 3

Avec le détendeur CG 45 de Pierre Blanchard.abr 4

Un royal mistral qui vient de loin.abr 5

Un mistral bien de chez nous.abr 6

Sur un plongeur du club, on notera l’excellente conservation de la bouée Fenzy.abr 7

Georges Vincent le vrai plongeur vintage, découvreur de nombreuses épaves…Il ne nous dit pas tout !abr 8

Didier Georges bien présent, ert sérieux, comme à l’époque, où il était le Pacha de la frégate Surcouf !abr 9

 

Sans oublier celui qui fait tout ou presque notre ami Hervé Monjoin. abr 10
  

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Vie du Musée
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:02

Pour son Centenaire, nous allons continuer avec les inventions de Frédéric Dumas.

Alors qu’il faisait ses débuts dans la chasse sous-marine dans les années trente, d’autres adeptes de cette activité avaient mis au point différent types de masques  dont la plupart étaient en fait des lunettes destinées à protéger les yeux et obtenir une vision subaquatique correcte.amad 0

Le problème étant néanmoins qu’au cours de la descente, la pression s’accentuant, lesdites lunettes se transformaient en ventouses à l’ancienne, aspirant le globe oculaire.

Certains pour remédier à cet inconvénient douloureux y adaptèrent des poires à lavement afin de compenser la pression à l’intérieur.

C’était d’une efficacité relative, mais surtout encombrant.amad 1

C’est un niçois Maxime Forgeot qui eu l’idée d’un masque comportant le nez à l’intérieur ce qui permettais en y chassant un peu d’air lors de la plongée de compenser la pression.

Il l’appela « L’œil marin »

Les premiers masques  étaient nommés par leurs utilisateurs de l’époque, mono-goggle un terme anglicisé se traduisant par « mono-lunettes »

Devant ce problème Frédéric Dumas qui avait une imagination créative et des capacités manuelles certaines,  fabriqua un masque de plongée confortable avec une grande vision.

Il le baptisa le « Pneu-Google » Pourquoi Pneu ?amad 2

Parce que tout simplement, il utilisa une chambre à air de camion dans laquelle il tailla son masque d’une seule pièce.

Il y adapta un verre de fenêtre coupé selon la circonférence ladite chambre à air et le fixa à l’aide d’un cerclage fabriqué lui aussi de sa main.

Madame Janine Dubois ayant vu évoluer  Frédéric Dumas à Portissol en parla à son mari Paul qui réalisa, copiant le Pneu-goggle, le célèbre masque Squale dont le brevet fut déposé en décembre 1944.amad 3 Il est encore fabriqué de nos jours.amad 4

J’ai utilisé le masque Squale pendant toute ma vie de scaphandrier et si je suis reconnaissant à mon ami Paul Dubois d’avoir si bien réussi, je n’oublie pas, pour autant que là encore Frédéric Dumas en était le véritable pionnier. Il en fut aussi comme ci dessous l'un des premeirs utilisateurs.amad 5

Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Les pionniers
commenter cet article

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche