Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 10:17

 

Les dons de Mr Thierry Krottof.

Il faut savoir que si notre musée expose des pièces de collection anciennes, c’est bien souvent grâce à de généreux donateurs, passionnés eux aussi par l’histoire de la plongée.

Découvrant souvent sur Internet, quelquefois dans la presse spécialisées, l’existence du Musée Frédéric Dumas, nombre d’entre eux se souviennent que dans les années de leur jeunesse ils utilisait du matériel quelquefois de leur création souvent acquis chez les premiers fabricants de ces époques pionnières.

Ce matériel au fil du temps à été remplace par des articles plus modernes et dans le meilleur des cas, rangés précieusement et même bien entretenu, dans le grenier, la cave. le garage.

Alors lisant notre blog :

  • Le musée Dumas, mais c’est bien sur…je vais voir où sont mes palmes, lunettes, fusils détendeurs… et les offrir afin que ceux qui viendront après nous découvrent ce que nous utilisions en 1950…

palmes douglas

C’est comme cela que j’ai créé le musée Dumas en 1994, avec l’apport généreux de mes amis tout d’abord et de bien d’autres donateurs par la suite.

Mais heureusement cela continue.

Aujourd’hui je vais vous faire découvrir Mr Thierry Krotoff.

Passionné par la plongée dans sa jeunesse il commence comme nous tous en apnée avec palmes masque et tuba. Sauf que ses palmes ce sont les Douglass qu’il vient de nous donner. Il les utilisait en 1954. J’en ai d'ailleurs fais état dans une page précédente de ce blog où je relate leur histoire.

Maintenant, il vient de nous faire faire un retour en arrière d’un bon demi-siècle.

En nous expédiant un Plastiphot avec lequel il a réalisé des images en Corse en 1968.

 Plast 1

Ne s’en tenant pas là, il avait même, bricoleur de génie, fabriqué un narghilé utilisant comme détendeur un pulsateur de machine à traire ! Oui ! Un appareil danois LV 35 Kristensen, qui lui envoyait de l’air à l’aide d’une membrane fonctionnant à 60 pulsations minutes !

Revenons à ce boîtier Plastiphot complet et que je dirais presque en état de marche.

 

Il s’agit d’un boîtier souple mis au point par l’entreprise L.A.M.E.R de Paris. Il est développé par Jacques Stevens, un photographe marin et spéléologue. C’est une enveloppe en chlorure de polyvinyle avec un hublot de masque de plongée de la marque Squale, que nous connaissons bien à Sanary. Contre ce hublot se trouve encastré un châssis simplifié portant une pièce en métal léger, maintenant l’appareil photographique contre la glace. Le tout est refermé par un gant de chirurgie en caoutchouc fixé sur un cerceau qui permet d’accéder aux commandes de l’appareil. Une valve de vélo permet de gonfler, plus ou moins le sac, selon la profondeur à laquelle l’ensemble est utilisé.

« Cette extraordinaire et géniale invention a été utilisée en 1951 jusqu’à 25 mètres de profondeur » écrit Dimitri Rebikoff.

Plast mus 1

DR.Photo D.Bréheret

De plus, son prix est particulièrement « compétitif » autour de 15.000 anciens francs.

 Ce dispositif est particulièrement ingénieux car il permet d’utiliser une large gamme d’appareils photographiques. Á condition toutefois d’accepter de prendre une part de risque.

Encore que l’enveloppe étant relativement épaisse, le danger de noyade vient plutôt du gant où de la fermeture.

Plast mus 2

DR. Photo D.Bréheret

Malgré cela, le Plastiphot a donné à nombre d’entre nous la possibilité de rapporter en surface des images du monde sous marin. Le résultat n’est pas comparable avec ce que l’on réalise actuellement, mais nous en étions quand même très satisfait.

En voir ci-dessous un exemplaire…très bleu bien sur.

Sars plastiphot

Partager cet article

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article

commentaires

jluc 10/10/2010 14:03


Bel objet, montrant l'ingeniosité de ces entetes qui voulaient a tous prix aller sous l'eau. rire; et pire y faire des photos.
Je possède le petit descendant de ce Plastiphot, un sac EWA marine acheté en 72/73 (?) en parfait état, j'ai fait des photos en Corse a cette epoque avec un Canon F1 dedans ( un diamant dans une
boite de conserve ! )je l'ai même descendu assez profond , plus de 35m alors que c'est donné pour 20m.
Si ce "petit jeune" interesse le musée c'est banco !
dans sa boite d'origine et peut etre le mode d'emploi.
amitiés
jluc


tilquin 10/10/2010 11:25


Merci Monsieur Krottof!

juliette


lettre-musee-dumas.over-blog.com 24/10/2010 08:44



Bonjour Juliette, comme vous pouvez le voir le Musée est à nouveau en route



Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche