Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 13:57

 

La Torpille Soleil Rebikoff, de « Manina, la Fille sans voiles » !  

Non, il ne s'agit pas d'un film libertin mais bien d'une pièce historique qui figure dans les collections du Musée Dumas.

Manina film

La torpille Soleil c'est l’une des inventions de Dimitri Rebikoff, véritable pionnier et génial concepteur des années cinquante. Très intéressé par l’imagerie sous marine, il se rendit vite compte que pour faire des photographies d’abord, du cinéma ensuite, il se révélait nécessaire d’apporter de la lumière. Sinon, les couleurs disparaissant très vite au fur et à mesure de l’immersion.

Soleil + BeaulieuC’est ainsi qu’il commença par fabriquer un flash électronique. Ce type d’éclairage existait en surface, il l’adapta au monde sous marin.

C’était très novateur et surtout pratique, remplaçant les éclairages par des lampes de faibles puissances. Dès que l’on voulait utiliser des ampoules plus fortes, il fallait se livrer à un bricolage personnel sans aucune garantie de fonctionnement fiable. Surtout que les problèmes d’étanchéité causaient soit des pannes, soit des explosions de votre source de lumière.

Certaines très fortes comme j’en fis quelquefois l’expérience désagréable.

Donc le flash Rebikoff, c'était un progrès. dimitri rebikoff

                                                                Dimitri Rebikoff

Pour exécuter des films, cela se révélait plus compliqué. L’énergie à fournir devenait plus importante. Comme il fallait qu’elle soit autonome, le magasin à batteries se devait d’être conséquent. Ceci d’autant plus que la lumière a apporter devait avoir une certaine puissance. Problème auquel venait s’ajouter la durée d’utilisation.

Alors, selon son modèle type que l’on retrouvera dans toutes ses inventions, allant du flash à l’avion sous la mer « Pégase » la torpille Soleil fut réalisée dans un tube aluminium.

torpille 

Très brillant, ce matériel du plus bel effet produisait, pendant le temps nécessaire, un éclairage blanc distribué par le projecteur situé à son extrémité.

Lors de l’allumage, vous bénéficiez d’une surprise agréable, produite par la restitution des couleurs du milieu sous marin

La torpille Soleil du Musée DUMAS a été confiée à l’association par mon ami Michel Rocca.Cinéaste pionnier, il réalisa nombres de films sous marins dans les années cinquante.

Michel ROCCA                                                                    Michel Rocca

La torpille, elle est légendaire car après avoir servi en mer rouge où il tourna « l’Histoire sous marine de la bible » il l’utilisa pour son film en Corse « Manina la fille sans voiles » dont, Le premier rôle, celui de la belle Manina, était tenu par la très jeune Brigitte BARDOT.

Le scénario est là aussi un mélange « fleurs bleues/Trésors/vues sous marines ». Son déroulement ferait sourire actuellement mais se révèle captivant en 1952 . je vous en fais une courte synthèse.

  • « …Gérard, un jeune étudiant, découvre en Corse, un fragment d’amphore phénicienne. Quelques années plus tard, il s’embarque à bord d’un bateau de trafiquants à la recherche du trésor qu’il pense avoir trouvé...

  • De retour sur l’île, il s’éprend de la jeune Manina. Les vestiges sont retrouvés, mais le bateau s’éloigne avec sa précieuse cargaison, laissant le jeune homme sur l’île. Les navigateurs feront naufrage et Gérard resté pauvre, se consolera avec l’amour pur de Manina… »On est en droit de s’imaginer, que les âmes sensibles sortaient de cette projection en séchant quelques larmes…

  • Mis à part les charmes certains de Brigitte Bardot, ce n'est pas avec un simple tesson d'amphore, fut-il phénicien que l'on déclencherait aujourd'hui une telle passion. 1.SetVie Aquaflex

Mais en 1952, quand fut texécuté ce tournage en Corse, il n'y avait pas encore sur les écrans cinématographiques le magnifique « Monde du Silence »  du Cdt JY.Cousteau.

Alors ce film reste une page d'anthologie. Il est d'ailleurs possible de se le procurer en DVD, rééditer par mon amie Catherine Rozier, la fille du Producteur Willy Rozier.

Il en fut même tiré un roman photo, que j'ai retrouvé dans une brocante sur la place de ma commune aux Plantiers en Cévennes.

 

Manina roman                Manina roman 1

Partager cet article

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article

commentaires

jluc 11/08/2010 09:14


Gerard, la Corse, les fonds sous marins, tout y est !

Ben dis donc, je ne savais pas que tu étais aussi un ancien acteur, et partenaire de la plus belle des actrices des 60 dernières années.
chapeau !

rire, bon efface ce com si tu veux !


Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche