Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 11:25

Une expédition Varoise. 

Nous relevons dans Var matin le futur exploit d’Anne et Jean Pierre Joncheray, plongeur et archéologues bien connu du musée Duma, et généreux donateur de leur collection intégrale des « 20 fascicules des épaves de Provence »aapp 1

Ils vont se lancer à la recherche en Islande de l’épave du Pourquoi pas du Commandant Charcot rendant ainsi hommage à ce grand explorateur, qui grâce à eux ne sera donc pas oublié. Dans la grande tradition de la Marine française il avait disparu, sur la passerelle de son navire, au cours d’une violente tempête en septembre 1936.aapp 2

Cett épave de 40 m de long repose maintenant, en Islande, par 20 M de fond au largedes récifs d’Aftanès.

Il faut un certain courage, que nous leur connaissons par ailleurs, pour aller s’immerger dans une eau continuellement à très basse température, sur un site parcouru de courants violents  et où la longue houle de l’Atlantique est toujours présente.aapp 3

Ils ne sont cependant pas des inconnus dans le monde de l’archéologie subaquatique ayant à leur actif la découverte de cinquante épaves antiques et autres. Ils sont aussi des auteurs bien connu leurs différents ouvrages faisant largement référence dans le sous-marin.

Ces deux varois de St Raphael se sont déjà frottés aux mers du septentrion en participant à la recherche de « La Combattante » navire des FNFL qui avait été torpillé en Écosse en 1944. Rappelons-nous que c’est à bord de contre torpilleur que le général De Gaulle va débarquer en France le 14 Juin 1944.

Mais laissons la parole à JP. Joncheray de retour d'une mission exploratoire en Islande, ainsi qu’il s’exprime dans Var-Matin :

« L’archéologie dit-il consiste à préciser certains points de l’histoire  en trouvant des preuves matérielles au cours des fouilles. Charcot appartient à l’Histoire de France au travers de sa vie et de ses nombreuses expéditions scientifiques ».

Il continue fournissant des détails importants :

« Le navire repose dans un site protégé. Il nous fallait donc obtenir les autorisations nécessaires, Procéder aux formalités administratives. Mais nous avons reçu un accueil favorable et chaleureux »

Et dernières précisions :

« Nous ne jouerons pas les pilleurs de tombes. Il y a suffisamment  d’objets de Charcot à terre pour continuer à en ramener. Nous y allons simplement pour faire un état des lieux de cette épave mythique. Des plans vidéos encore jamais tournés. On se contente de regarder sans toucher en somme… » 

Assistée de Jacques Lelay un cinéaste connu pour ses très belles images sous-marines, Anne et Jean-Pierre Joncheray vont encore une fois faire revivre l’histoire française en faisant sortir du fond des mers l’un de nos authentiques héros, une figure exemplaire pour les générations futures.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Les pionniers
commenter cet article

commentaires

Jean Luc 22/12/2012 14:04

et encore faire rêver un peu plus tous les plongeurs !

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche