Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 10:30

Ou du moins ce qu’il en reste, d’après ce texte sur notre site.

« C’est le 10 juin dernier (2012) que Jean-Paul Mazella, pêcheur à Sanary a rapporté dans ses filets un objet pêché non identifié.

Alerté, Jean Brondi maire-adjoint, plongeur et membre du musée signalait cette découverte et la remettait au musée.

Jean-Paul Mazella patron du Fanny indique dans sa déclaration de découverte de bien culturel maritime les circonstances de cette pêche particulière :

C’est à la remontée de mes filets que l’objet est apparu; j’étais au Sud de l’Île de Bendor; la profondeur est de 35 mètres et le fond est rocheux ».

Voir les premières photos prises par Bernard Laire. N’oublions pas que parmi les premières missions du GRS en 1945 figurait la recherche des mines.amin 1

 

amin 2

 

amin 3

Une mine, certes, …nous attendions l’avis des spécialistes.

Je demande ce qu’il en est de cet objet à mon grand ami Jean François Paté, Célèbre plongeur démineur et Président de l’amicale qui regroupe tous les anciens de cette dangereuse activité

J’ai eu immédiatement un réponse on ne peut plus précise.

« Bonjour Gérard,

Il s’agit  d’un plateau de mine allemande à influence magnétique type SMA ou EMF, seule la charge diffère.

Ce matériel  date de la deuxième guerre mondiale. 

Coque en alu et système magnétique type M3,  profondeur d’immersion 80 mètres pour le flotteur et le crapaud  jusqu' à  plusieurs  centaines de mètres.

La SMA était immergée avec un système hydrostat  pour éviter que le flotteur soit en surface pour la discrétion.

Mine de défense avec une horloge de sabordage 0-80 jours ou 0-200 jours pour les derniers modèles. Nous avons trouvé 132 mines de ce type en stockage dans une ancienne carrière près de Bourg sur Gironde en 1990.amin 4

Cette horloge  avait pour but de donner l'ordre à une charge de 30 grammes d'explosif de percer le flotteur afin que celui-ci coule à la verticale du crapaud

L'autre type, une mine aussi à influence du type EMF possédait le même mécanisme magnétique et la charge était de 240 kgs. Le système de mouillage était différent par un plomb de sonde,  le flotteur restant en surface le temps de la séquence de mouillage.

Au large de Sanary sur mer, un champ de ce type de mine a été découvert dans les années 90 par un chasseur de mines de la Marine Nationale.

 Je pense que cette coque provient de là. C'est un reste après pétardement de la charge principale 340 kgs de tolite aluminium.

Voilà  mon ami,  je reste a ton écoute pour plus de renseignements

 Amitiés

Jean François… »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le lettre du Musée Dumas - dans moments d'histoire
commenter cet article

commentaires

powered pbx 21/08/2014 10:41

I have visited the Dumas Sanary museum last month but not able to see this unidentified object. There are rumors that it is a part of fighter plane and some says that it’s may be a broken piece of ship. But it is still mentioned as unidentified.

Mée Dumas à Sanary sur Mer 01/02/2013 09:59

Quelle découverte ! J'en ai jamais entendu parlé que maintenant. Je suis déjà allé dans ce musée Dumas à Sanary, et c'est vrai qu'on y trouve des objets insolites et passionnants. Je ne manquerai
pas de venir voir cette dernière trouvaille.
Merci à vous !

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche