Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 09:43

 Un don vient de nous être fait par un personnage historique, Jean Claude Eugène.

Et ce n’est pas n’importe qui, il est largement connu dans le milieu des anciens plongeurs, de ceux qui créaient et fabriquaient leur propre matériel, avec succès dans son cas. Je le rencontrais chaque année lors des salons.

Mais je vais laisser planer le mystère ayant beaucoup de choses à raconter sur son compte, ce qui fera l’objet d’une page qui lui sera spécialement dédiée.aabn 2

Pour l’instant, sachez seulement que lors du salon de Marseille, monsieur Jean Claude Eugène a offert à notre président une bouée Nemrod sur laquelle est fixé un décompressimètre SOS.

Si la bouée en question est connue comme une copie de la bouée Fenzy, le décompressimètre lui, nous interpelle, car il s’agit bien là d’une pièce mythique.aabn 1

Le Décompressimètre SOS

Il est le fruit de l’inventeur italien, mon ami Vittorio de Santis, qui en prit le brevet au sein de sa société SOS. Il a été par la suite produit par différentes marques, mais toujours sous sa licence d’origine

Cet appareil, ancêtre des ordinateurs actuels, est apparu vers 1960, il fonctionnait sur le principe d’une céramique poreuse qui laissait passer le gaz selon les normes des tissus retenues dans les tables de décompression du GERS.

Le gaz, contenu dans une vessie étanche, passait, sous l’effet de la pression ladite céramique poreuse, puis dans un tube de bourdon, qui se déformant faisait se positionner une aiguille sur un cadran. Là, des espaces en rouge indiquaient la profondeur des paliers à effectuer.

La proportion de gaz passée dans le tube de Bourdon, comprimant celui-ci, étant proportionnelle à la pression exercée sur la vessie, selon la profondeur atteinte et le temps de la plongée. Ce qui permettait une lecture directe de la saturation sur un cadran gradué, pour la désaturation lors de la remontée, le gaz prenant le sens inverse faisait revenir l’aiguille vers la zone blanche vous permettant le retour en surface.aabn 3

J’ai beaucoup utilisé ce matériel. Tout d’abord, j’en achetais un lot chez mon ami Georges Beuchat à Marseille pour les plongeurs de mon entreprise.

Il est évident que soumis aux aléas brutaux de la profession, nous avions beaucoup d’engins en panne. Je les renvoyais chez Beuchat, qui m’en remettait des neufs à la place, sans paiement supplémentaire.

Par la suite plongeant souvent en Corse, je fis connaissance avec des corailleurs

Eux carrément en portaient deux.

Il faut croire que cet appareil, unique en son genre, d’une praticité étonnante, nous donnait satisfaction.

Il fut souvent décrié…par ceux qui refusaient de l’utiliser.

Il fallut les ordinateurs de plongée pour le voir disparaître

Il en existe déjà deux au Musée, en dépôt par mon ami Marcel Giraud, sanaryen, scaphandrier de haut niveau, possédant un très beau parcours professionnel.

Il me les a remis en me disant :

Ils étaient au fond d’un vieux sac de plongée. Ils datent sans doute de l’époque où nous travaillons ensemble.

Un beau souvenir de ce matériel et de notre amitié

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article

commentaires

Jean Luc 30/11/2012 17:22

j'avais entendu parler de cet appareil, mais jamais vu. Je suis de la génération "ordinateur de plongée" et que mon Aladin pro commence à dater.

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche