Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 10:26

 

Festival mondial de l'image sous marine à Marseille.

Le musée comme chaque année depuis s création s'est vu offrir un stand dans ce festival prestigieux par son Commissaire général et créateur, mon ami Daniel Mercier.

Aussi notre stand ayant été mis en place par Hervé Monjoin et Didier George, c'est actuellement Notre Président Daniel Alsters et notre photographe Bernard Laire qui en assure la permanence. Nous sommes situés entre les Anciens de la Comex et HDSF. Donc au centre du domaine historique de la plongée.

Daniel m'a déjà fait part de nombreuses rencontres avec des personnalités, ainsi que des contacts donnant lieu à des projets futurs.

Bernard devant me fournir des images, je vous présenterais une seconde page la semaine prochaine.

Aff Festival Marseille

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Actions du Musée
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 08:45

Comme vous pouvez le constater ci dessous, le Musée était à nouveau présent dans Var Matin à la page de Sanary hier.

Ceci grâce à la sympathique journaliste Audrey Bertrand fidèle à la vie de notre association

Je rapelle qu'elle avait produit une page sur la conférence de Patrick Mouton, lors des journées du patrimoine. Nous lui devons une salle bien remplie ce jour là.

Je vous demande de lire tout l'article mais surtout ma recherche, dans l'encadré à droite, relative à un pionnier disparu que nous voulons retrouver pour l'ajouter à ceux qui ont fait de Sanary 'La cité Historique de la plongée sous marine".

var matin23

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans livres et parutions
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 15:56

 

Le Photographe du Musée Frédéric Dumas.

L'activité du Musée se développant, sous la direction efficace de notre Président, il nous est très vite apparu que le besoin de photographies ne pouvait être effectué avec la seule bonne volonté de chacun, d'entre nous. Dans un vrai Musée, il faut des professionnels quand on peut s'en procurer.

Et dans notre cas un bénévole souvent présent.

Daniel conscient de cette néccésité nous a présenté Bernard Laire qui remplissait parfaitement les crtères énoncés ci dessus et même au dela, en nous apportant un dévouement constant.

Ce qui nous permet de pouvoir illustrer les pages de notre lettre-blog.

Aussi et surtout d'entreprendre et mener à bien les dossiers photographiques de toutes les pièces de nos collections, lors de la mise à jour de notre inventaire.

Alors qui est Bernard  Laire ?...

BL blog

Voir ci dessous :

PARCOURS/CURSUS de Bernard LAIRE, Photographe né en 1942

Etant alors soutien de famille, il a commencé à travailler dès l'âge de 14 ans.

Dès l'âge de 15 ans il découvre la photographie et achète un appareil photo 6 x 6. Il s'aménage un laboratoire noir et blanc dans la cave de son immeuble »

Son cas social lui permet, en 1958, d'être embauché dans la plus importante société de produits photographiques de l'époque pour travailler dans différents services jusqu'à sa majorité. C'est alors qu'il est intégré au Service Photo de l'entreprise et y évolue progressivement avec un statut de Photographe prises de vues Photo Commerciale/Industrielle et Sociale

20 années plus tard et pendant 12 années, il se dirige vers la branche commerciale pour la clientèle Professionnelle de l'entreprise, Laboratoires professionnels et Photographie Publicité et Commerciale, il anime des stages et dynamise les marchés professionnels, « l'outil de vente étant la photo .

Des problèmes de santé l'obligèrent à cesser le travail. Il s'installe dans les Bouches du Rhône et s'engage dans plusieurs associations : peinture, comité des fêtes, archéologie culture patrimoine et CCFF jusqu'en 2008

Durant cette période il réalise plusieurs expositions photographiques, diaporamas, devient correspondant presse pour La Provence.

Il s'installe enfin dans le Var où il adhère au CCFF ainsi qu'à l'Association du Musée Frédéric Dumas, dans l'esprit d'apporter, et non de prendre, de joindre l'utile à l'agréable ….

 

Son appareil photographique :

Nikon reflex numerique 10 nardmegapixels, modèle d80 (gamme intermediaire)

Nbjectif nikon zoom 18/200 Mm

Objectif grand angle:10/24Mm

Appareil qui repond à 95%de mes besoins actuels.

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Les pionniers
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 12:58

  

Compte rendu du la réunion du Conseil d’administration du 20 MAI 2010

par le Secrétaire Hervé MONJOIN

Hervé

Feuille de présence : Daniel Alsters, président ; Didier George, vice-président et trésorier ; Hervé Monjoin, secrétaire ; Charles Hourcau, André Védrines, Guy Leroux, Christian Boy, Claude Malonie, Baudouin Varennes.

Invité : Bernard Laire 

Absents excusés : Gérard Loridon, Georges Koskas

Absent : Pierre Passot

Absente excusée : Maguy Bompan, conseillère municipale représentant le Maire



Le CR du conseil d’administration du 13 avril est adopté à l’unanimité.



En introduction B. Varennes propose d’inviter Francine Cousteau le 11 juin pour une éventuelle manifestation Cdt Cousteau à Sanary. Il se propose d’être notre interlocuteur. Cependant le musée doit être attentif rappelant que J.M. Cousteau est son président d’honneur.



MOIS DE LA MER : Didier George confirme la venue de l’ Achéron le 11 juin à l’occasion du centenaire Cdt Cousteau (gerbe à 14H30) ; des visites sont prévues à bord par groupes de 20-25 personnes ; constitution d’un groupe musée F-D pour la visite de 11H :

Décision : s’inscrire par émail auprès du secrétaire et penser à d’autres membres du musée.

La fabrication de l’expo M F-D s’avance, le choix des objets est fait, les textes des panneaux sont rédigés par Geneviève Guyot avec notre concours, les vitrines seront créées par Marcel Martin comme celle de l’ art bleu. Les panneaux nous sont acquis pour notre nouvelle muséographie de la salle M-F.



SALON DE LA PLONGEE 2011 : suite à divers échanges (Loridon-Koskas-de Tayrac-Alster) il est proposé au CA d’approuver la participation du musée au prochain salon de la plongée à Paris. Aux conditions suivantes : le salon invite le musée et prends en charge le transport des collections exposées. Il offre un sandt totalement gratuit au Musée. Certains frais seront pris en charge par le musée (transport, hebergements nouritures des personnes présentes sur le salon). Le CA donne son accord et il en sera question lors de la venue à Sanary de Hélène de Tayrac le 4 juin prochain (hôtel pris en charge par la ville).



COLLEGE LA GUICHARDE : comme suite au dernier CA le président a déposé un dossier tendant à nommer le collège de Sanary collège Jojo Sérénon. Compte-tenu de la personnalité qui se cache sous ce nom apparent de lieu-dit, il n’est pas possible de le changer. Le principe d’honorer Jojo Sérénon est acquis : reste à trouver une autre proposition.



FFESSM et SUBAQUA : à l’initiative et en compagnie de A. Védrines le président a rencontré celui de la fédération, Jean-Louis Blanchard et le rédac-chef de Subaqua Pierre Martin-Razzi. Excellents contacts, ce dernier sera présent le 11 juin. Double adhésion annoncée au musée : de la fédération et de son président.

SITE INTERNET ET INVENTAIRES ET ARCHEOLOGIE : poursuite de son renouveau : mise en ligne prochaine de l’inventaire du musée, on en est tout de même à près de 600 pièces répertoriées. B. Laire poursuit la campagne photographique et le président poursuit la mise en fiche et la recherche de propriété. A la fin les objets seront re numérotés selon la norme des musées de France. La reconnaissance du musée est sur les rails. Il est proposé au Jason Sub archéo représenté par C. Hourcau d’ouvrir un espace sur le site. C. Hourcau fournira également un film réalisé à l’occasion du dépôt d’un jas, trouvé il y a peu, en la tour de Sanary début juin. Le secrétaire souligne l’importance de soutenir notre dépôt archéologique à l’heure où d’aucun voudraient tout regrouper en un seul site varois.

Par ailleurs il signale que le budget de la commune prévoit l’acquisition de nouvelles vitrines pour le musée archéologique et que naturellement C. Hourcau sera associé



DONATION : André Védrines fait don d’ouvrages et d’articles de presse dont certains sont rares. L’inventaire en sera fait sur le fonds Dumas de la médiathèque. Le conseil d’administration reçoit avec émotion et reconnaissance ce don de notre cœlacanthe préféré.

Christian Boy quant à lui offre la maquette du casque Lama dont il raconte l’histoire et la mauvaise fortune conséquence de la concurrence. Et aussi un autocollant du club de plongée Polypus. Il a droit aux chaleureux remerciements du CA.



LOCAL : Comme suite à la lettre du président un courrier à la signature de Patricia Aubert 1ére adjointe confirme l’intention du maire de mettre à notre disposition des locaux rue Lauzet-Aîné. Un plan d’occupation argumenté sera établi et transmis en mairie. Il comprendra une salle d’expositions temporaires accessible au public (les autres locaux ne l’étant pas), une salle de réunion commune au musée, au Jason club et à Submareum, une réserve-atelier et la bibliothèque.



ASSISES DE LA PLONGEE : Comme suite au contact de G. Loridon, D. George s’est fait inviter à cette journée organisée par la Préfecture maritime et dont il donne un bref compte-rendu. Il mettra à disposition dès qu’il les aura les actes et communications.



FONCTIONNEMENT DES INSTANCES : B. Varennes propose de mieux informer des réunions (en raison des agendas de chacun) et le président souhaite que chacun même absent aux réunions s’inquiète de la vie du musée. Ces deux remarques souligne en fait le renouveau du musée avec une équipe motivée. Le secrétaire n’aura que de s’activer davantage.



FESTIVAL DE TOULON : Il aura lieu du 28 septembre au 3 octobre prochain. B. Varennes propose et souhaite que le musée soit présent. Le CA pense que cette année rien ne s’oppose à cette présence. Quant au festival d’Antibes la question sera à étudier.



FINANCES: Le conseil souhaite pouvoir solliciter le département du Var et la Région pour une aide financière. Adopté, le président est mandaté pour ce type de demande au titre de 2010.



Nous notons quelques comportements curieux, de la part d'un membre du CA, comme la manière d’amener les journalistes russes, sans prendre la peine de prévenir les responsables du musée (Il est vrai que le magazine russe lui consacre un article) et le fait qu’il n’assiste jamais, sans même s'excuser, aux CA du musée.

Le conseil d’administration :                           Président

Demande fermement à certains membres de cesser de se prévaloir de sa qualité d’administrateur ou même d’en faire état dans ses relations commerciales.

Le présent CR est adopté à l’unanimité

Transmettra cette délibération en mairie.



Le président,                Le secrétaire,

Daniel Alsters            Hervé Monjoin





 

 

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Vie du Musée
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 09:55

 « Vivre pour la mer » Le DVD de notre ami Bébert FALCO

Bébert Falco, le Commandant de la Calypso, le compagnon et ami du Cdt Cousteau vient de réaliser un DVD sur sa passion, le monde sous marin, « Vivre pour la mer »

Albert FALCO2 +

Aux côtés de Laurent Ballesta, il va nous emmener en plongée.

Partant de sa calanque de Sormiou, nous le suivrons aux Embiez, dans le Parc national de Port Cros, à Théoule, Cannes, Villefranche, Monaco et pour finir dans ce lieu magique, la réserve intégrale de Scandola en Corse.

Inquiet, il tire la sonette d'alarme sur l'état actuel des fonds sous marins.

Lui et Laurent Ballesta se battent avec des mots et surtout des images.

Nul doute qu'il s'agit là, d'une pièce historique qui devrait figurer prochainement dans le fond documentaire du Musée.

Albert FALCO1 +

Il le présentera le mardi 19 octobre et le mercredi 19 à 19 H au magasin CULTURA, avenue du Maréchal Lyautey, RN 7, à Mandelieu la Napoule.

Ce film à obtenu le « Prix du Jury » l'année dernière à Marseille au cours du Festival Mondial de l'Image sous marine.

Bebert vient de me faire savoir qu'il a aussi réalisé un film commandé par la DIREM et destiné aux enfants des écoles de la Guadeloupe et de la Martinique.

Je rappelle que Bebert, l'ami de Frédéric Dumas et aussi du musée qui lui est dédié, avait accepté en toute simplicité de nous aider à la renaissance du musée en participant à notre assemblée générale le 23 Janvier de cette année

Voir, à ce sujet, l'une pages précédentes de ce blog dans la catégorie « Vie du Musée »

Albert FALCO3 +

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans livres et parutions
commenter cet article
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 08:09

 

La Tourelle COMEX dans le Jardin de LUMIO.

Tour Cx

Depuis sept ans que cet engin performant de la pénétration sous marine est exposée aux intempéries il était nécessaire de l'entretenir.

Ce qui vient d'être fait par les services de la Mairie de Sanary

En particulier et en urgence, ses bras manipulateurs ont été saisis fermement.

Suspendus au dessus du sol, telle une épée de Damoclès, par des câbles d'acier oxydés de faible diamètre, des gamins s 'y suspendaient volontiers.

Ce qui en cas de rupture des dits câbles, aurait pu causer un accident grave.

Cela ne risque plus d'arriver, les bras en question ont été soudés, fixés sur de la chaine robuste.

rep tourelle

Je vais vous rappeler maintenant, dans l'article paru ci dessous à l'époque, l'histoire de cette très belle pièce offerte, à la ville de Sanary, par mon ami Henri Germain Delauze,le Président de la Comex

 

« C’est le Samedi 8 Février 2003, que Monsieur le Dr Ferdinand BERNHARD, Vice-Président du Conseil Général, Maire de Sanary s/mer inaugurait en compagnie de Yves MAUCHERAT, Président de l’association du Musée Frédéric DUMAS, et Henri Germain DELAUZE, Président de la COMEX (généreux donateur) la mise en place d’une tourelle d’observation, de plongée profonde, dans les jardins de la ville., qui allaient devenir ce jour là « Les Jardins de LUMIO »

Cette manifestation extrêmement conviviale réunissait de nombreuses personnalités dont :

 

  • Mr Yves MAUCHERAT, Président de l’association du Musée Frédéric DUMAS

  • Mr Daniel MERCIER, Président du Festival international de l’Image sous-marine d’Antibes

  • Mr Jean Pierre BARGIARELLI, Président de Comex-Pro

  • Plusieurs membres de la famille Dumas

  • Mr Henri PAOLE, Président de l’Association AHR, pour l’Avenir et l’histoire des Recycleurs

  • Mr Gérard LORIDON, représentant HDSF, l’Association pour l’Histoire du Développement Subaquatique Français

Cette Tourelle d’observation 450 mètres, bi-sphère, a été offerte par la COMEX au musée dédié au grand Pionnier Frédéric Dumas, implanté dans la Tour Romane de Sanary s/mer.

Yves MAUCHERAT dans son discours insista particulièrement sur le fait que :

  • De plus en plus connu, de plus en plus visité ce haut lieu historique s’est donné pour tache de faire reconnaître « SANARY, Cité Historique de la plongée » Pour ce faire, il faut étendre et faire découvrir d’autres emplacements relatant le souvenir des grands anciens originaires de la Commune. C’est pour cette raison que Henri Germain DELAUZE, qui a largement participé à l’histoire de la plongée, nous à offert cet appareil de découvertes.

Henri Germain DELAUZE, lui en fit largement état dans un discours amical où il souligna

  •  ..que beaucoup de communes se dotaient d’objets modernes en exposition, et qu’une tourelle de plongée pouvait donc y avoir largement sa place… 

Un apéritif de l’amitié clôtura cette manifestation largement ensoleillée. »

plaque Cx

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 10:17

 

Les dons de Mr Thierry Krottof.

Il faut savoir que si notre musée expose des pièces de collection anciennes, c’est bien souvent grâce à de généreux donateurs, passionnés eux aussi par l’histoire de la plongée.

Découvrant souvent sur Internet, quelquefois dans la presse spécialisées, l’existence du Musée Frédéric Dumas, nombre d’entre eux se souviennent que dans les années de leur jeunesse ils utilisait du matériel quelquefois de leur création souvent acquis chez les premiers fabricants de ces époques pionnières.

Ce matériel au fil du temps à été remplace par des articles plus modernes et dans le meilleur des cas, rangés précieusement et même bien entretenu, dans le grenier, la cave. le garage.

Alors lisant notre blog :

  • Le musée Dumas, mais c’est bien sur…je vais voir où sont mes palmes, lunettes, fusils détendeurs… et les offrir afin que ceux qui viendront après nous découvrent ce que nous utilisions en 1950…

palmes douglas

C’est comme cela que j’ai créé le musée Dumas en 1994, avec l’apport généreux de mes amis tout d’abord et de bien d’autres donateurs par la suite.

Mais heureusement cela continue.

Aujourd’hui je vais vous faire découvrir Mr Thierry Krotoff.

Passionné par la plongée dans sa jeunesse il commence comme nous tous en apnée avec palmes masque et tuba. Sauf que ses palmes ce sont les Douglass qu’il vient de nous donner. Il les utilisait en 1954. J’en ai d'ailleurs fais état dans une page précédente de ce blog où je relate leur histoire.

Maintenant, il vient de nous faire faire un retour en arrière d’un bon demi-siècle.

En nous expédiant un Plastiphot avec lequel il a réalisé des images en Corse en 1968.

 Plast 1

Ne s’en tenant pas là, il avait même, bricoleur de génie, fabriqué un narghilé utilisant comme détendeur un pulsateur de machine à traire ! Oui ! Un appareil danois LV 35 Kristensen, qui lui envoyait de l’air à l’aide d’une membrane fonctionnant à 60 pulsations minutes !

Revenons à ce boîtier Plastiphot complet et que je dirais presque en état de marche.

 

Il s’agit d’un boîtier souple mis au point par l’entreprise L.A.M.E.R de Paris. Il est développé par Jacques Stevens, un photographe marin et spéléologue. C’est une enveloppe en chlorure de polyvinyle avec un hublot de masque de plongée de la marque Squale, que nous connaissons bien à Sanary. Contre ce hublot se trouve encastré un châssis simplifié portant une pièce en métal léger, maintenant l’appareil photographique contre la glace. Le tout est refermé par un gant de chirurgie en caoutchouc fixé sur un cerceau qui permet d’accéder aux commandes de l’appareil. Une valve de vélo permet de gonfler, plus ou moins le sac, selon la profondeur à laquelle l’ensemble est utilisé.

« Cette extraordinaire et géniale invention a été utilisée en 1951 jusqu’à 25 mètres de profondeur » écrit Dimitri Rebikoff.

Plast mus 1

DR.Photo D.Bréheret

De plus, son prix est particulièrement « compétitif » autour de 15.000 anciens francs.

 Ce dispositif est particulièrement ingénieux car il permet d’utiliser une large gamme d’appareils photographiques. Á condition toutefois d’accepter de prendre une part de risque.

Encore que l’enveloppe étant relativement épaisse, le danger de noyade vient plutôt du gant où de la fermeture.

Plast mus 2

DR. Photo D.Bréheret

Malgré cela, le Plastiphot a donné à nombre d’entre nous la possibilité de rapporter en surface des images du monde sous marin. Le résultat n’est pas comparable avec ce que l’on réalise actuellement, mais nous en étions quand même très satisfait.

En voir ci-dessous un exemplaire…très bleu bien sur.

Sars plastiphot

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 15:03

 

Sanary le 25 Septembre 2010.

Le Musée Frédéric Dumas au Forum des Associations

 

Après les journées du Patrimoine, le forum des associations…

Un mois de Septembre actif pour notre association.

C’est tout d’abord Hervé Monjoin qui a procédé aux formalités administratives, c'est-à-dire l’inscription et l’obtention de la place.

Nous étions au milieu de la contre allée, au soleil, ce qui était bien agréable en cette journée d’automne venteuse et fraîche le matin.

Foule for

Hervé assisté de Christian Boy, avait sélectionnée quelques pièces anciennes, dignes d’attirer le regard des visiteurs. On pouvait voir particulièrement le célèbre détendeur Mistral, un masque Squale fabriqué à Sanary, un décompressimètre ancêtre de l’ordinateur de plongée, un ensemble photographique Stevens avec sa poche plastique, des masques anciens, deux lampes torches…

Matos Forum Ass

Plusieurs plongeurs actifs et anciens nous ont commentés leurs aventures et anecdotes en retrouvant surtout le détendeur Mistral.

La permanence du stand a été tenue toute la journée par Christian Boy, Claude Malonie, ci dessous 

 

            Christian                       Claude

 

Ainsi que Hervé Monjoin et Gérard Loridon ci dessous aussi...

 

           Hervé for                 Pap 2 77

 

 Afin de mieux nous faire connaître il y avait deux panneaux sur la grille, l’un expliquant le Musée Dumas avec son historique, le second mettant en exergue « Sanary la Cité Historique de la Plongée sous marine »

Il y avait nos deux livres « L’Histoire du Musée Dumas » et « Mistral, le Détendeur de légende ». Ces deux ouvrages étant offert aux récents adhérents.

Ce qui fut le cas avec trois nouveaux membres ce jour là.

For 2

Dans le courant de l’après midi le Dr. Ferdinand Bernhard, Maire de Sanary est venu visiter les stands.

Il s’est longuement arrêté sur le notre, nous faisant savoir qu’il s’était mis à la plongée sous marine et qu’il venait d’obtenir son brevet de Plongeur.

Maire for

Il est le seul maire du littoral varois dans ce cas.

À 17 H 30 Hervé avait prévu une visite du Musée, salle Maurice fargues.

Quelques visiteurs sont venus découvrir nos collections

A 18 H, le stand était démonté et le matériel rangé dans nos locaux.

(Crédit Photos Bernard Layre) 

 

For 4

 

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Vie du Musée
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 11:34

 

« La Malédiction du Gd St Antoine »

Conférence de Patrick Mouton.

PMout affiche

Pour ces journées du Patrimoine notre association, suivant les axes d'orientation définis par notre Président Daniel Alsters, à décider d'y faire participer le Musée Dumas.

Dans un esprit de dynamisation, nous continuons notre ouverture au public venant découvrir « Sanary, la Cité Historique de la Plongée ».

C'est donc, pour cette raison que nous avons demander à Patrick Mouton, journaliste plongeur, auteur de nombreux ouvrages sur le monde sous marin, de venir nous présenter l'un de ses sujets préférés.

malediction

Damien Doignot, journaliste, nous en fait une synthèse

publiée par ailleurs sur www.six-fours.net.

« …Pour cette conférence organisée par l'association Frédéric Dumas, l'auditoire s'est laissé embarquer sur le Grand Saint-Antoine par le singulier Patrick Mouton, un journaliste et un écrivain de talent, mais surtout un conteur captivant qui se mit dans la peau du capitaine Jean-Baptiste Chataud, emprisonné au Chateau d'If et souhaitant rétablir la vérité.

Chateau d'if

Avec brio, le conférencier nous replongea dans le contexte de l'époque, dans un "Marseille qui fonctionnait merveilleusement bien avec ses bateaux qui partaient chargés d'armes, de corail rouge et qui arrivaient à l'automne avec des épices, des ballots de tissu, de l'huile, du blé".

Pour le capitaine Jean-Baptiste Chataud, marin expérimenté, tout commença en 1719 lorsqu'il fut chargé de ramener à bord de son Grand Saint-Antoine une cargaison du Levant pour le compte du premier échevin de Marseille, Jean-Baptiste Estelle et ses associés, en vue de la fameuse foire de Beaucaire qui se tiendrait au printemps 1720. Tout allait merveilleusement bien jusqu'au jour où le capitaine accepta d'embarquer des passagers à Tripoli et une cargaison de rouleaux de cordage, provenant d'un bateau anglais qui avait été ravagé par la peste. Sur la route du retour, les morts se succèdent. Pourtant à chaque escale le capitaine obtient des "patente nettes", c’est-à-dire des certificats attestant qu'aucune maladie n'est à déclarer à bord.

Peste 1720

Patrick Mouton s'attache à réhabiliter le capitaine Jean-Baptiste Chataud qui n'a jamais menti quant aux personnes décédées sur son bateau, neuf au total. Mais avant d'amarrer à Marseille il se doutait bien que le navire risquait une quarantaine, et devant les enjeux financiers, il accosta dans la rade du Brusc et dépêcha des cavaliers pour informer les armateurs. Ces derniers firent jouer leurs relations et envoyèrent le bateau à Livourne où le capitaine obtint une patente nette de complaisance déclarant que les décès n'étaient dus qu'à une fièvre pestilentielle, maladie courante à l'époque et guère inquiétante. Le navire prit alors la direction de Marseille et, comme tout navire commerçant avec le Levant, il se retrouva en quarantaine à l'île de Pomègue avant que les marchandises fines ne soient débarquées dans les infirmeries du Lazaret. Pendant ce temps, d’autres morts succombèrent sur le Grand Saint Antoine, mais le chirurgien Gueirard, au bureau de la santé marseillaise, ne trouva rien à y redire. C'est à la suite d'une contre-expertise que l'on découvrit que les morts étaient dues à la peste. Le bateau fut mis en quarantaine sur l'île de Jarre.

îlot de Jarre

Or des passagers et des marchandises avaient déjà été débarqués, et il aura fallu attendre le 25 septembre pour que le grand Saint Antoine soit brûlé et coulé. Trop tard! La Peste s'était déjà introduite dans Marseille, d'abord dans les quartiers pauvres avant de s'étendre dans toute la ville. Durant l'été 1720, des centaines de personnes décédèrent chaque jour. La Peste s'étendit à la Provence faisant plus de 100.000 morts; ce n'est qu'en janvier 1723 qu'elle fut éradiquée… »

L’auditorium de la Médiathèque de Sanary affichait complet.

 public +

Le public a applaudi longuement marquant ainsi sa satisfaction.

Patrick en profita pour dédicacer ses ouvrages dont « Le Secret du Va en paix ».

La tour Romane où le Musée expose des pièces archéologiques était aussi largement visitée. Notre charmante hôtese Valérie s'empressait auprès des nombreux visiteurs.

Elle leur racontait, avec passion, l'histoire des pièces exposées.

Dans la tour

Après les vistes et conférences, notre ami Hervé, véritable maître de cérémonie, donnait à Valérie et Romain, les directives nécéssaires à l'accueil du public

directives

Cette réunion se termina dans une ambiance festive et conviviale, le pot de l’amitié étant offert à tous dans la Salle Maurice Fargues.

ambiance

 

Encore un succès pour l'équipe du Musée !

  (Crédit Photos Bernard Layre)

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Actions du Musée
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 13:14

 Un ouvrage attendu depuis longtemps...

Des pages d'histoire d'une plongée bien spéciale.

Fidèle à leur style, surtout au besoin de nous faire partager leurs passions et leurs découvertes, mes amis Franck Jubelin et Roch Pescadère sévissent à nouveau.

Après les exploits des Nageurs de combat du Commando Hubert, ils nous ouvrent les portes d'un monde mystérieux, celui des Plongeurs Démineurs.

Il faut avoir un certain sang froid allié à un grand courage pour exercer ce noble travail, hélas trop souvent redoutable.

Pour bien les connaître, les Plongeurs Démineurs de la Marine Nationale, je peux cependant vous assurer que ce sont des hommes comme les autres.

Ils cachent cependant avec beaucoup de pudeur et de réserve ces moments dramatiques où ils se trouvent devant un engin sinistre qu'ils doivent neutraliser à tout prix.

Ils en parlent quelquefois, avec souvent aussi quelques éclats de rire.

C'est cela le courage des Plongeurs Démineurs.

J'y ai des amis...C'est pour cela que je vous signale ce livre qui est actuellement en souscription avec une remise de 20 %.

Pour en savoir plus contact avec Francis Gény, le Secrétaire Général de l'Amicale des plongeurs Démineurs sur :

amicale-pld@orange.fr

Bonne lecture.

 

couv démineurs

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans livres et parutions
commenter cet article

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche