Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 16:39

En Ariège…

C’est un très beau département que je connais particulièrement y ayant fait mes humanités de scaphandrier en 1953 où je faisais parti d’une équipe de joyeux plongeurs

Nous devions pour EDF visiter et prospecter les étangs du Lanoux, sous le pic Carlit à 220 M d’altitude. Il nous fallait monter notre matériel à dos de mulets

Et tous les trois jours redescendre au village d Porté Puymorens pour regonfler nos bouteilles. Ce qui nous occasionna une poursuite par les douaniers qui ne démordaient sur le contenu de nos scaphandres prétendant que c’était de l’alcool.

Je vous raconterai cela un jour en détail.

Aussi je n’étais pas trop surpris de recevoir ce mail de notre président me disant que, même là, dans ce département du bout du monde, il trouverait quelque chose.

Voilà ce qu’il en est :

-         Gérard

Voici comme convenu les photos du fusil Hurricane qui fait partie d'une donation en Ariège de 6 pièces, palmes Espadon, Masque champion, fusil Caraïbe de BEUCHAT et un couteau flottant

A bientôt

Amitiés

Danielah 1

Le pire si l’on veut, c’est que ce fusil Hurricane qu’il brandit dans ce décor pour le moins champêtre, c’est un modèle peu courant pour cette marque ancienne.ah 2

Enfin cela fera encore une belle pièce pour les collections du Musée.

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 10:31

Rien n’est inventé !

Je relève dernièrement sur mon Alert’Google Plongée sous marine une invention se voulant nouvelle :

Le Subwing est un appareil de plongée tractée qui permet d’avoir une sensation d’envol, mais sous la surface de l’eau.

L’appareil est composé de deux ailes séparées qui, contrôlées par l’utilisateur, permettent de réaliser divers mouvements.

"J’ai eu l’idée étrange de voler sous l’eau"acpl 1

Simon Sivertsen est un jeune Norvégien de 18 ans. En  2011, il part pour voguer près des îles grecques, il est étonné par la clarté de l’eau et a l’idée d’un système de traction sous-marine. La première version du Subwing est née. Un morceau de bois est taillé et mis à l’eau. Simon est alors capable de contrôler sa profondeur de plongée sans effort. Le principe, lui plaît et il décide de le pousser plus loin.

De nombreux essais font évoluer le projet. De retour en Norvège, le perfectionnement se poursuit

"Cela peut devenir une nouvelle activité nautique grand public"

La version finale est très aboutie et donne envie de l’essayer. Les deux ailes sont amovibles et permettent au plongeur de totalement contrôler sa course et d’effectuer de nombreuses figures sous-marines. L’engin se manipule facilement.

Au risque de décevoir le jeune Simon Silvertsen, ce n’est pas nouveau et de loin.

Effectivement dès les débuts de recherches en plongée, nous avons compris très vite dans les années 50, que le parcours à la nage d’un plongeur ne pouvait pas être très étendu, qui plus est selon la profondeur le délai se trouvait raccourci.

Les premiers plongeurs, ceux du GERS je crois, alors qu’ils faisaient du déminage sur les côtes du Languedoc, on utilisé « le Pendeur ».

Cela consistait à trainer derrière une embarcation, à faible vitesse, un cordage fortement lesté sur le quel le plongeur se tenait à deux mains. Il pouvait régler ainsi sa profondeur pour rester à la vue du fond.

Ainsi il ne se fatiguait pas et parcourait une longue distance.

Bien sur comme on disait entre nous « On se les gelait… » Ce d’autant plus que la protection du froid avec nos vêtement en caoutchouc mousse était loin d’atteindre l’Isothermie des vêtements néoprène actuels.

Il fallait faire mieux et nos pionniers n’allaient pas en rester là mettant au point un engin plus performant.

D’après mon ami Raymond Deloire qui fut chef du bureau d’études de la Spirotechnique l’invention peut en être attribuée ainsi qu’il me l’écrit :

-   Je crois me souvenir que c'est l'ingénieur De Wouters (le père du Calypso phot) qui a inventé cette planche qui en fait était très chiadée sur le plan du "profilage"....type aile d'avion je crois ou quelque chose comme ça ! il faut retrouver un vieux catalogue SPIRO ou elle a figuré pendant pas mal de temps ....

« La planche aqualle ». C’était une nette amélioration sur le pendeur, car on pouvait évoluer dans plusieurs dimensions.

-   « On se les gelait tout autant cependant »

Photo dans la revue du club alpin sous marin de .......1949.acpl 3

La Spirotechnique, toujours à l’affut du progrès dans le monde sous marin en sortit un modèle en acajou du plus belle effet, avec des poignées en alu.acpl 2

Je ne suis pas sur du succès financier obtenu, mais c’était une époque où les entreprises étaient dirigé par des hommes dynamiques recherchent le plaisir du matériel réussi avant les dividendes distribués aux actionnaires

La Spiro était de celles là !acpl 4

Merci d'avance au généreux donateur... le Musée Dumas est toujours à la recherche d'un exemplaire  de cet engin historique. 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 11:17

Au cours de l’Art Bleu, en avril, lors de la plongée vintage organisée par le Musée, en coopération avec HDSF, Jean Michel Mille, un reporter du prestigieux magazine Plongeurs International était sur les lieux.

Voilà comment il a présenté cette manifestation conviviale, dans les images qui suivent ci-dessous.

Nous l’en remercions bien vivement ainsi que la rédaction en espérant que cela n’est qu’un début et que nous auront d’autres occasions d’être présents dans ces pages.aportis 1

aportis 2aportis 3

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 09:39

Quelques belles pièces viennent enrichir nos collections.

Retour de Paris et dons exceptionnels pour le musée Dumas par Damien Doignot :

« …Daniel Alster et Hervé Monjoin sont partis à Paris pour récupérer un don conséquent de  madame Jacqueline de Frondeville. Ils ont en profité aussi pour apporter un pied lourd qui sera utilisé dans un film de Daniel Auteuil.

De retour, ils étaient fatigués mais très satisfaits.adon 1 Il faut dire que la famille de Frondeville avec Jacqueline et Armelle ont offert en cadeau au musée Dumas de nombreux objets appartenant à Guy de Frondeville, aujourd'hui décédé: "elles ne voulaient pas vendre les pièces qu'elles possédaient mais les donner à un musée. Nous sommes entrés en contact et montés sur Paris pour les récupérer". Il y a une cinquantaine d'objets datant des années 50 à 60: fusils, masques, palmes, quelques mosaïques...

Né le 12 mars 1914, Guy de Frondeville sera ingénieur au Corps des mines, puis résistant durant la seconde guerre mondiale, notamment en tant que chef régional d'un réseau de renseignements et d'un secteur de l'armée secrète dans la région de Lyon et Saint-Etienne. Mais sa passion pour la mer et la plongée se concrétiseront en Tunisie où il fondera en 1953 le club d'études sous marines de Tunisie: "le résultat de ses nombreuses plongées en scaphandre autonome, en compagnie de sa femme et de ses camarades, ne tarde pas à constituer une contribution précieuse à la connaissance du monde sous marin de Tunisie". Il écrira "les visiteurs de la mer", et mènera une nouvelle campagne de fouille autour de l'épave de Mahdia (Tunisie) qui permettra de proposer une reconstitution de ce navire datant de l'époque grecque. Ainsi le musée Frédéric Dumas s'enrichit de nouvelles pièces

Dans le même temps, Daniel Alster et Hervé Monjoin sont allés emmener un mannequin avec scaphandre "pieds lourds" et la pompe à air "Piel" à l'équipe de tournage de Daniel Auteuil qui réalise un film autour de "Fanny" et "Marius". La production a pris en charge le carburant et restaurera le mannequin. En plus le musée Dumas sera cité au générique.

D.D, le 18 juin 2012… »

Il figure donc dans ce lot historique :

-         Un masque rond Tarzanadon 3

-         Un tuba Tarzanadon 4

-         Un fusil Tarzanadon 5

-         Une ceinture de plomb très artisanaleadon 2

-         Une paire de palmes Cressi Rondineadon 6

J’en ai eu une paire de ce modèle très performant en 1955.

Cela n’allait pas s’arrêter là car, quelques jours après un plongeur sanaryen bien connu notre ami Yoyo Pinguet venait nous remettre un appareil Commeinhes.

Modèle ancien car datant de 1939, il s’agit d’un appareil respiratoire  MC 39 mis au point par Mandet et Commeinhesadon 9 et destiné à l’armée contre l’utilisation des gaz de combats.

L’important c’est de savoir que c’est de tout ces appareils que la société Commeinhes à sorti un scaphandre autonome proche de celui du Cdt Cousteau.

Il fut d’ailleurs essayé à Marseille en 1943 devant des officiers allemands de la Kriegsmarine. Au cours d’une plongée à 50 M.

Il n’y eu pas de suite Georges Commeinhes s’étant engagé dans la 2ème DB fut tué en 1944 devant Strasbourg.

Il existe encore quelques uns de ces modèles.

Enfin pour terminer sur une pièce de grande valeur on peut voir un ensemble Nikonos V avec son flashadon 7 en excellent état qui nous est offert par Jean Brondi.adon 8

Mon ami Jeannot puisque c’est de lui qu’il s’agit à été un sacré plongeur.

Un jour où je lui demandais à quelle profondeur il avait fait sa dernière plongée il me fut répondu :

-         On a mouillé l’ancre et on est descendu jusqu’au fond.

Connaissant le lieu en question, je n’avancerai pas un chiffre ça pourrait vous faire peur !

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 08:30

Le fond documentaire historique du Musée Dumas continue à s’enrichir avec un don de cartes postales sous marines historiques…cp 1

Du Président Daniel Alsters…

Lors du déroulement de l’Art bleu 2012 madame Renée Flézia Bianchini nous a remis quelques cartes postalescp 2  sur l’utilisation du matériel stéréoscopique Rebikoff qui vient de nous être légué récemment par monsieur Ragot.

Ce matériel de prise de vue sous-marine était utilisé par monsieur Lucien Barnier, ami de Dimitri Rebikoff et nous apporte des renseignements complémentaires sur l’emploi de ce caisson et de son flash.cp 3

Nous devons aussi à ce monsieur Lucien Barnier le livre « Pionniers de l’an 2000 Les Océanautes »cp 4

Au dos des cartes, il est écrit, « pêche sous-marine en méditerranée, gorgone et œuf de roussette photographiés par le plongeur BARNIER par 40 mètres cliché Rebikoff »

Plus bas « photographie véritable reproduction interdite COMBIER imprimeur Macon ».                                                 « Scanérisation et reproduction Bernard Laire »

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 07:57

De Daniel Alster notre Président :

Voici comme convenu les photos et quelques lignes pour le blog sur le TROMBINOSCOPE.atro 1

Lors de notre manifestation de l’Art Bleu un de nos donateurs, monsieur Durand de la Seyne sur Mer, nous a une nouvelle fois fais don d’une pièce assez rare, après l’avoir restaurée, un trombinoscope c’est-à-dire un manchon de caoutchouc avec un gant à l’intérieur afin de glisser la main pour déclencher un appareil photos.atro 2

Nous retrouvons une description de cet ensemble dans le livre de V.Romanovsky édition de 1955  «  l’Homme Poisson et ses conquêtes »

Amitiés

Daniel

Voir ci-dessous ce qui est dit sur le trombinoscope en questionatro 4 dans le livre de Vladimir Romanovsky :atro 5

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 16:33

Du Président…p 2

« …Le musée Frédéric Dumas est dépositaire de nombreuses pièces dédiées à la plongée autonome.

Afin de pouvoir transmettre ce patrimoine aux générations futures notre association à la devoir d’entretenir et de restaurer certains éléments de nos collections. Depuis deux mois nous avons entrepris une campagne de restauration des plus anciennes pièces sous la direction d’Hervé Monjoin.p 1

Pour exemple, le respirateur Bosquin, l’oxygers 1957, un bi bouteilles Commeinhes, notre pieds lourds et sa pompe Piel  qui avait souffert avec le temps et de nombreux déménagements.

Nous avons recherché un artisan capable d’exécuter ces restaurations tout en conservant l’intégrité des pièces confiées.

Monsieur Dominique Laffont a rempli les conditions ci-dessus, son travail minutieux a donné un nouveau lustre aux objets qui lui ont été confiés… »

Daniel Alsters.p 3

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 11:46

Le premier don de l’année 2012 par Damien Doignot.

Texte paru dans www.Six-fours.net

Le travail d'inventaire mené par l'équipe du musée Frédéric-Dumas présidée par Daniel Alster, avec à ses côtés Gérard Loridon, a porté ses fruits, avec près de 800 pièces désormais répertoriées avec le nom des donateurs et des fiches explicatives. Un long labeur dont le don de la famille Boulagnon révèle la complexité du travail accompli: "il y a plus d'un an une personne nous avait donné deux objets dont un caisson étanche pour caméra, nous signalant qu'il aurait appartenu au commandant Tailliez. Et au cours d'une exposition du musée, la belle fille du docteur Boulagnon a reconnu les objets de son beau-père que sa maman âgée de plus de 80 ans avait confié à ce monsieur". Et la famille a choisi de faire un don officiel au musée Dumas, mais avec cette fois, c’est le nom de Paul Boulagnon qui apparait.don 1

Hervé Monjoin s'est chargé d'ailleurs de faire des fiches récapitulant l'histoire de tous ces bricoleurs de génie. Le docteur Paul Boulagnon est peut-être moins connu des néophytes, mais pourtant il présenta dans les années 50 un film "Sous les eaux vives de l'Atlantique", dans le même temps que le "Monde du silence" du commandant Cousteau. Ce film tourna dans les ciné clubs, la Gaumont ayant préféré miser sur le Monde du silence. Dans les années 30, Paul Boulagnon rencontra Philippe Tailliez par l'intermédiaire du suisse Jacques Grob. Ce bricoleur de génie inventait, améliorait des appareils comme des caissons étanches pour caméra, il mit au point des systèmes d'éclairage. Décédé en 2007, le musée espère bien pouvoir un jour montrer ces films.

Premier ensemble Caisson + Caméradon 2

Ouverture du caissondon 3

Un film de ce pionner. don 4

Second ensemble don 5

Ouverture caisson + caméra don 6

De nombreux objets et documents encore dans placards

L'équipe du musée avec Daniel Alster, Didier George, Bernard Laire, Hervé Monjoin a revu la scénographie complète du musée permettant aujourd'hui de cheminer intelligemment dans le lieu où désormais les objets sont parfaitement mis en valeur. Didier George, vice-président nous expliquait la signification de l'aménagement: "il s'agit d'une approche didactique, au travers des objets, on peut découvrir les obstacles qu'ont dû surmonter ces pionniers de la sous-marine et les solutions apportées". À terme le président nous disait son souhait: "on a encore beaucoup de documents, photos et livres que l’on voudrait mettre à disposition, pour que les gens puissent les consulter sur place". En attendant l'équipe du musée ira au Salon international de la sous-marine à Paris du 13 au 16 janvier, avant de revenir et préparer l'assemblée générale programmée fin février.

Dernière information et pas des moindres, le musée Dumas est désormais ouvert au public toute l'année, du mercredi au dimanche.

L’équipe du Musée de G à D :

Daniels Alsters, Bernard Laire, Mme Boulagnon, Charly Hourcau, Hervé Monjoin, Didier George. don 7

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 13:27

De notre Président, qui a fait une heureuse rencontre au Salon de Marseille.

Il nous relate ci-dessous :

Gérard

Comme convenu je te fais parvenir les éléments relatifs à notre dernière donation.

Don de monsieur Armand Petit, à gauche sur la photo, avec la caméra dans les mains et à droite c'est monsieur Roubaud rencontré au festival de Marseille et ancien plongeur qui a servi d'intermédiaire et présenté par Michel Bourhis, notre administrateur très actif.

Pour la caméra voici un petit historique communiqué par monsieur Petit.

C'est une Spirocolor de 1962 16m/m film de 60 mètres autonomie environ cinq minutes en continu.cam 1

Cette caméra a une longue histoire. Elle utilisait la pellicule ci dessous.cam 3

Elle a travaillé pendant plus de 20 ans. Pour la Comex opération en Grèce avec une tourelle de plongée par 110 mètres sur un émissaire bouché.

Au large de la Tunisie sur un bateau de forage film de clampage de tête de puits de pétrole.

Opération Astragale devant l'île Riou (Marseille)

Précontinent III du commandant Cousteau en baie de Villefranche à 100 mètres de fonUn film "Les canons du silence" au large de Sormiou avec Albert Falco, ce film avait obtenu le Cygne d'Or au festival de Boulogne sur mer 

Toujours avec Albert Falco les baleines en Méditerranée, en Grèce, Corse et Espagne.

Dans les Calanques de Marseille à Cassis pendant plusieurs années.

Une centaine de sujets pour la télévision. Par exemple, les vues sous-marines du film "Le jour le plus long"tourné en Corse.

Sans oublier les prises de vues du film « Le Monocle » à Bonifacio avec Paul Meurisse et Robert Dalban.

Monsieur Armand Petit était au moment de son activité: Journaliste,cinéaste, plongeur

Voilà, je pense que Monsieur Petit peut être porté dans notre liste des « Donateurs »

À bientôt

Daniel ci dessous entre Mrs Petit et Roubaudcam 2

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 16:25

Un don, auquel je ne croyais plus, du Dr Alain Godefroid

C’est encore en septembre que je reçois un mail me demandant si je suis intéressé par deux détendeurs. Les photos sont en pièces jointes.cg 00

Diable… au premier regard on dirait bien des CG 45, devenus uniques et pour ainsi dire introuvables sur le marché.  Par contre, à la place des agrafes, ils sont cerclés  comme le Mistral. Ce n’est pas vraiment mystérieux. Les CG 45, nous les avons gardés longtemps pour certains d’entre nous. Comme les agrafes avaient tendance à se perdre lors des démontages d’entretien, par la suite, nous avons utilisé cette pièce du Mistral.

Je téléphone au donateur et je tombe sur le Dr Godefroidcg 1qui me dit les avoir achetés en 1953, quand il s’est mis à la sous-marine. Ce qui me conforte dans ma première analyse, le détendeur suivant le Mistral n’étant sorti qu’en 1955.

Le docteur Godefroid, ce n’est pas, n’importe qui. Car il me dit avoir fait ses débuts à Banyuls avec un instructeur nommé, tenez-vous bien, André Védrines, mon ami de longue dateDevant ce magnifique cadeau, je lui signale donc que ses détendeurs sont destinés aux collections du Musée de la Plongée de Sanary...

J’en avise le Président qui va prendre contact et recevoir ce généreux donateur comme il se doit.cg 2 Entre temps j’ai demandé à Daniel d’ouvrir ces appareils, ce qu’il fait en présence de Bernard Laires notre photographe. Ils sont en excellent état malgré le temps. On se trouve devant un plongeur sérieux qui entretenait  extrêmement bien son matériel.cg 3 Je reçois les images et là ! Bingo ! Ce sont bien deux splendides CG 45, étiquetés au dos  « La Spirotechnique »cg 4

Il ajoute qu’il est prêt à venir les apporter au Muséecg 9 avec, en plus, une bouée Fenzycg 5 en excellant état mais aussi  des documents dont :

 « La table de décompression » sa thèse qu’il a présentée en 1966cg 7

« La pratique du Scaphandre autonome » co-écrit avec le Dr Pierre Pogiollicg 6

«  Physiologie et Médecine de la Plongée » du Médecin Général Bernard Broussole,  Membre de l’association du Musée Dumas.cg 8

La fin de la viste a eu lieu autour d'une bonne table, s'agissant du restaurant des Plongeurs et Scaphandriers, sur le port, au Provençal.cg 10

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Histoire des pièces des collections
commenter cet article

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche