Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 16:33

SANARY SUR MER NUIT DES MUSEES.

Pour la troisième année consécutive l’association du Musée Frédéric Dumas (musée de l’histoire de la plongée sous-marine) créé en 1994 et le Jason Arché Sub accueillent le public pour une nouvelle et illustrée découverte des collections.

A la Tour de Sanary où se trouvent des objets issus de fouilles archéologiques sous-marine : - - Une visite guidée sur le thème des épaves de la baie de Sanary et de la rade du Brusc à 15H30 par Hervé Monjoin.

ac 4

- A 18H visite commentée sur le thème de l’histoire de la tour à l’origine de la ville de Sanary

 - De 21H à 22H sur le thème l’archéologie sous-marine est une science dont les premières bases ont été établies par Frédéric Dumas. Rendez vous donc au musée de la plongée.nuits musée sanary

Repost 0
Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 11:00

Pendant ces rudes mois d’hiver, les activités du musée ne cessent pas pour autant.

Ainsi donc, nous avons eu, un samedi matin, une réunion des adhérents locaux organisé par l’ami Hervé Monjoin autour de la projection « en cercle privé » d’un ancien film « Paysages sous la mer ».

Ces images en noir et blanc nous ont fait revivre l’histoire des  Mousquemers, ces pionniers de l’image sous-marine.

S’agissant d’un film ancien en 16 mm, Hervé a eu quelques problèmes qu’il a fini par résoudre, devant un parterre de membres choisis.acthiv 1

Patrick Mouton était venu de Marseille pour nous présenter son dernier ouvrage « Le preneur d’étoiles ».acthiv 2

Il en a un autre qui doit sortir incessamment dont je vous parlerai sur une autre page.acthiv 3

Cette matinée conviviale s’est terminée sur un pot entre copains.

Quelques jours après le Président a décidé d’aller visiter le Musée archéologique de St Raphael avec Charly Hourcau, Hervé Monjoin et Pierre Blanchard.acthiv 4

Ils ont été reçus fort aimablement par la directrice des lieux la charmante  Anne Joncheray, une amie de longue date.acthiv 5

Repost 0
Published by Le lettre du Musée Dumas - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 10:46

Mon ami, Roger Weigele, nous transmet un don, sous la forme d’un lot de documents importants sur le plan historique, des ouvrages, lettres, documentations, manuscrits cités ci-dessous.

Nous l’en remercions.

Il comprend :

Courrier adressé à Gérard Loridon de Roger Weigele explicitant son don de plusieurs manuscrits et publications.afw 0

Copie d’une lettre de trois pages du Cdt Ph. Tailliez.afw 1

Copie d’un projet de préface du Cdt Tailliez pour un article de R.Weigele paraissant dans le n°63 de l’Aventure sous marine.afw 4

Le magazine « Le devoir »  n°198 sept-oct 1957 sur le centre de plongée du Dr Chénevée (3 pages + Couv).afw 6

La classification des amphores de JP Joncheray, dédicacé par l’auteur.afw 9

Le magazine « Système D » n° 200 de 1962 sur la fabrication d’un ensemble cinématographique de prises de sous-marines. (Trois pages + couv).afw 10

« Tempo médical. » Une publication dédicacée sur l’oxygénothérapie hyperbare par le Dr Susbielle.afw 14

Toutes ces pièces vont entrer dans le fond Weigele qui vient d’être créé au sein des collections  documentaires et  historiques du Musée.

Nous espérons  pouvoir vous accueillir Roger Weigele le jour où il viendra visiter notre musée. Il y sera le bienvenu.

 

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:44

Sanary et l’école de plongée de la Marine nationale…

(Selon l’article de Jacques Bouvier ci-dessous relevé sur www.six-fours.net)

La ville et l'école de plongée de la marine ont scellé leur union au fond de l'eau. Le patron de l'école de plongée de la marine nationale et le maire de Sanaryapmar 1 ont signé par plusieurs mètres de fond un "pacte de fidélité" destiné à échanger les mémoires.

Il était inévitable qu'elles se rencontrent ces deux identités là : l'une, l'école de plongée de la marine nationale à Saint-Mandrier, assure la formation de tous les plongeurs dont a besoin la marine nationale; l'autre, la ville de Sanary, se rappelant qu'elle fut l'une des bases avancées des premiers plongeurs autonomes Jacques-Yves Cousteau, Philippe Tailliez ou Frédéric Dumas, a suscité la création du musée qui porte aujourd'hui le nom de ce dernier des "Mousquemers", musée à la renommée désormais internationale.

Et le PACS, officiellement le pacte de fidélité les liant symboliquement, ne pouvait qu'être signé sous quelques mètres d'eau du coté de la "matte" de Portissolapmar 3 qui fut le premier terrain de chasse  initiée par Frédéric Dumas à la fin des années 30.

Hier après-midi donc, cols blancs de la mairie et cols bleus de la marine furent délaissés pour des combinaisons d'hommes-grenouilles par le maire de Sanary Ferdinand Bernhardapmar 2 et par le commandant de l'école, le capitaine de frégate Thierry Dalifard qui, accompagnés par quelques autres plongeurs, se dirigèrent vers la pointe du Bau rouge pour apposer leurs signatures jeter l'encre de leurs signatures sur ce pacte de fidélité collé sur une plaquette.
L'évènement n'est pas passé inaperçu car la plage était remplie d'estivants intrigués par la présence de la délégation de la marine, la présence des pompiers, de la police, d'élus mais aussi d'enfants d'une classe de CM2 de la Vernette conduits par leur professeure Sandrine de Maria, par ailleurs élue responsable de la vie culturelle. En effet on avait voulu associer la nouvelle génération à la signature de ce pacte puisqu'il engage l'avenir des relations entre les deux entités. Et les enfants ont eu le bonheur d'embarquer, sept par sept,apmar 4 encadrés par les marins, sur un bateau pneumatique qui les emmena au large visiter la Dionée, une vedette de 21 mètres affectée à l'école de plongée, sur laquelle ils découvrirent notamment le caisson de décompression utilisé en cas d'incident.
Avant de se jeter à l'eau, le maire put dialoguer avec les enfants pour leur dire notamment que ce pacte a pour objectif le développement d'activités autour de l'histoire de la plongée et des collections muséographiques. Ce lien tissé au fond de l'eau devrait permettre de nombreux échanges entre l'école basée à Saint-Mandrier et la ville et son musée.

Jacques Bouvier, le 21 juin 2012

La signature au fond de la mer apmar 5

Et son retour en surface.apmar 6

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 13:03

Plongée Vintage à Sanary

Le projet était à l’étude depuis plusieurs années sans suite hélas.

Sauf depuis la présidence de Daniel Alsters qui en a décidé fermement la mise en place cette année. Il en fait d’ailleurs la présentation aux côtés de Michel Bourhis.

Il s’agit, en fait d’un accord et d’un rapprochement entre le musée Dumas et HDSF (Histoire du développement subaquatique en France) qui en est à l’origine. Je rappelle que HDSF est présidée par l’un de nos administrateurs, mon ami Georges Koskas.Georges Koskas

 La mise en place de HDSF était réalisée par Michael Warren et ses amis.

Le but, faire évoluer en public des plongeurs audacieux utilisant du matériel ancien.

Cela s’est passé samedi à Portissol. On peut en voir le déroulement sur la vidéo ci-dessous que nous devons à l’un de nos membres, toujours fidèle au poste, Olivier Thomas.Olivier

http://www.youtube.com/watch?v=bs1rTFTUR6I&feature=youtube_gdata_player

On notera que, ne reculant devant aucun risque, les plongeurs utilisent des scaphandres des années 50/60. Tous portent la Bouée Fenzy couramment appelé le parachute du plongeur », et des tenues Spiro.

Voir, en particulier un Tribouteille acier avec un détendeur CG 45, un matériel que je connais bien s’agissant de celui qui nous étaient alloué à Georges Koskas et moi-même alors que nous étions plongeurs au GERS aux côtés de Frédéric Dumas. Nous pourrions raconter…mais ceci est une autre histoire comme disait Rudyard Kipling.

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 11:37

Les collections archéologiques du Musée Dumas s’enrichissent…

Du président Daniel Alsters :

« Les travaux de Charly Hourcau, membre du CA du Musée, et de son équipe le Jason Archéo Sub  ont permit au cours de l’année 2011 la remontée de 74 pièces archéologiques. Ceci, sur  le site des Embiez au cours des quatre sondages autorisés par le DRASM. Après une étude complète de ces pièces et des rapports fournis, le musée Dumas vient de les intégrer dans ses collections avec l’accord du DRASSM. Elles vont donc figurer dans les collections de la tour Romane

Je rappelle que cette partie archéologique de notre Musée fait référence aux nombreux travaux en ce domaine de Frédéric Dumas.

Un inventaire complet a été réalisé et chaque pièce photographiée par notre photographe maison Bernard Laire à qui j’adresse mes remerciements pour sa continuelle disponibilité.

Cet inventaire transmis au DRASSM pour numérotation est, avec l’accord pour l’exposition, revenu à ce jour et mise dans notre inventaire. Ceci, grâce à un traitement rapide des informations. »

Voir ci-dessous les pièces répertoriées :

559 /Amphore Pascuale I559

564/Amhore massaliète564

557/Vertèbres de poisson557

592/Col d’amphore Massaliète592

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 09:40

Bénédiction du Goéland (par Damien Doignot).goel 1

Il y avait de l'effervescence dimanche midi, car c'était l'heure de la bénédiction du "Goéland", et le président de l'Association des pointus Christian Bénet y est pour beaucoup dans la sauvegarde de ce petit joyau. goel 2

Après un gros travail de recherche, le président désirait à tout prix que ce pointu soit racheté par un membre de l'association et pour cause: Construite en 1957 (chantier Louis Ambrosino) à Tènes en Algérie, cette barque lamparo était vouée à la pêche à la sardine avec sa poupe arrondie pour faciliter le travail des filets.Il sera donc béi ce jour sur le port de Sanary. goel 3

En 1960, elle sera vendue à la Société algérienne de travaux sous-marin avec cinq plongeurs célèbres aux commandes: Georges Beuchat (inventeur, plongeur et pionnier fondateur de l'industrie sub aquatique française), Henri Delauze (fondateur de la Comex en 1961), Pierre Poudevigne (Port autonome de Marseille), Henri Boucard et André Pouchois.

Puis la barque sera réquisitionnée par la Marine nationale en Algérie pour la police de navigation du port d'Alger et servira de support logistique du groupement opérationnel de plongeurs d'Alger. Le pointu arrivera à Marseille par les côtes Marocaines et Espagnoles en juillet 62.

Rénové par Var Marine, le pointu a ainsi été béni dimanche midi en présence de la fille de Louis Ambrosino, Hélène Amalberti.goel 4

Une foule nombreuse et les membres de l'Association des pointus de Sanary assistaient à ce moment de retour et de recueillement.goel 5

goel 6

 

 

 

Lors de ce rendez, pas comme les autres

Daniel Alsters le Président du Musée Frédéric Dumas était représenté par Gérard Loridon.

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 13:51

Les Lingots d’Orichalque de Frédéric DUMAS.

Pendant des années, je sillonne les fonds marins entourant les Embiez, le Rouveau et les Magnons, jusqu’à la balise située à l’extrême-ouest. J’y fais de nombreuses découvertes, que je déclare auprès de Mr Sercio, garde maritime à Bandol, conformément à la loi sur les épaves. Et j’obtiens, chaque année, des autorisations  temporaires de prospections sous-marines du Ministère de la culture représenté en l’occurrence par le DRASM à Marseille. C'est-à-dire le Département des Recherches Archéologiques sous marines.

En 1995, Melle Hélène Bernard Ingénieur d’études au sein de cet organisme vient plonger sur un site de tessons sur les récifs des Magnons. Elle me fait savoir que proche de la Balise, un gisement de lingots de plombs et de tiges d’orichalque avait été découvert par Frédéric DUMAS, en 1962. Mais que l’on en avait perdu la trace.orc 1

Ce grand pionnier en avait fait état dans l’un de ses livres « 30 Siècles sous la mer ».

Melle Bernard me demande si, incidemment, je peux reprendre ces recherches.

Je connaissais bien Frédéric DUMAS, alors qu’en 1954/1957, plongeur au GERS, dont il faisait partie, j’effectuai mes devoirs militaires. J’ai souvent été à ses côtés lors de plongées et de missions diverses.

N’oublions pas aussi, qu’il fut l’un des pionniers de l’archéologie subaquatique moderne.

Et, me parler de l’Orichalque, décrit par Platon dans le Critias au sujet de l’Atlantide comme « le métal le plus précieux après l’or… » Il y a de quoi motiver un plongeur.

Je fais état de cette demande auprès de mon ami Pierre Yves LE BIGOT, dit PYLB, président du Musée Frédéric DUMAS, qui lui aussi l’avait bien connu. Il détient d’ailleurs quelques copies de ses documents.orc 2

Alors, cherchant dans ses archives, Pierre-Yves retrouve et me remet la copie d’un plan que Frédéric DUMAS avait dessiné lors de la découverte de ces lingots.

Il ne me reste plus qu’à reprendre sur cette zone mes plongées de prospection, doutant cependant du résultat, tellement les sites archéologiques voisins avaient été pillés.orc 3

Pendant les mois d’avril et mai, nous nous rendons, avec PYLB, à plusieurs reprises sur le point indiqué. Mais mauvais temps, houle, faible visibilité, ne nous permettent pas de retrouver le gisement.orc 4

Cependant, le samedi 1er juin 1996, j’embarque sur le « Manon » catamaran du club de plongée Ghost-Sea au Brusc. Ce club appartient à mon ami Didier Burnier (dit Didou) lui-même prospecteur qui a, à son palmarès, la découverte de l’épave de Verres.

Par très beau temps, mer calme et peu de courant, ce qui est rare à cet endroit, il me largue au nord de la balise des Magnons, dans une eau cristalline.orc 5

Au bout de dix minutes de plongée par – 12 mètres de fond, je tombe sur le gisement à l’endroit précis indiqué par DUMAS. Quand je dis gisement, j’extrapole, car, en fait, les différents pilleurs passés avant moi m’ont seulement laissé un lingot de plomb et une tige d’orichalque.

Mais je m’estime satisfait avec ces deux exemplaires. Faisant une exploration circulaire autour de ces pièces, je ne trouve rien de plus significatif.

Vu le risque encouru par la possibilité d’un dernier prélèvement illicite, je remonte le lingot de plomb et la tige d’Orichalque.orc 6

Je remets ces deux pièces à Didier Martina Fieschi, archéologue patenté, responsable du service du Patrimoine en Mairie de Sanary. Elles seront transmises au DRASM, par la suite.

En fait, et tel que le décrit  DUMAS dans son livre. Il s’agit de lingots de plombs « grossiers, de formes mal définis semblants coulés dans une cavité creusée à même le sol… avec des inscriptions courtes en grandes lettres où signes… des triangles, des ronds, des potences... » Plus loin il cite « …s’agit-il d’une de ces langues préhelléniques des peuples de la mer ».

Les archéologues du DRASM parleront du grec archaïque.orc 7

Quant aux lingots d’orichalque, il s’agit d’une petite barre ressemblant à du cuivre. Frédéric DUMAS fera procéder à des analyses « soixante-dix pour cent de zinc, vingt et un de cuivre, pas de plomb, nickel ou étain… composition donnée dans le grand Larousse pour le laiton antique… » Et il termine « certains pensent que le mystérieux orichalque n’était autre que ce laiton… »

Je n’ai pas découvert un navire Atlante en baie de Sanary, mais il est toujours permis de rêver…

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 11:38

 

L'amphore de Frédéric DUMAS.

Quand l'ami Charly Hourcau prit en main la Tour Romane pour en faire, au titre du musée, une exposition permanente archéologique de haut niveau, il rendait ainsi hommage à Frédéric Dumas qui fut, là aussi, un pionnier dans cette science (Lire son ouvrage « Épaves antiques »)1.F Dumas 2

Charly y trouva peu de pièces intéressantes si ce n'est une amphore et une ancre antique reconstituée par Jojo Sérénon.

Cette amphore, me fut remis par Didier Martina- Fieschi, à l'époque archéologue de la ville de Sanary. Possédant un DEA dans cette matière, il gérait tous les sites archéo, tant terrestres que sous marins. Il avait trouvé cette pièce dans un local municipal.

Dès que je vis cette poterie antique, le souvenir me revint et je lui fit part de ce que je connaissais sur cette amphore :

  • Didier, c'est une amphore de l'épave des Belges, remontée par Frédéric Dumas !

Je vais vous en conter maintenant l'histoire.

C'est vraisemblablement en 1965, qu'un club de plongeurs belges découvre en baie de Bandol un gisement d'amphores. Le DRASSM n'est pas encore créé, il ne le sera qu'en 1966. C'est le Professeur Fernand Benoit, Directeur des Antiquités de Provence, Conservateur du musée Borelli à Marseille qui centralise et fait expertiser les découvertes que les plongeurs veulent bien avouer. Tous ne sont pas emprunt de ce devoir citoyen et considèrent que si certaines amphores leur apparaissent, ils ont dessus un droit de propriété.

Il n'en est rien depuis qu'un ministre célèbre, le nommé Colbert à promulgué une loi spécifiant que tout appartient à l'État.

Certes la dite loi à été amendée ou modifiée depuis, mais l'esprit reste le même. Tout ce qui est découvert en archéologie est considéré comme mobilier national.

N'étant pas assez compétent en droit subaquatique, je m'arrête là. En rappelant toutefois que pas moins de 25 organismes peuvent verbaliser le plongeur « pirate » Malgré cela...Baie bandol

Revenons donc à la découverte de nos Atrébates bruxellois. Comment le professeur en fut-il avisé ? Je l'ignore, mais les rumeurs circulent vite dans le Monde, dit, du Silence

Toujours est-il qu'il demande à Frédéric Dumas de plonger sur ce site, et de l'expertiser.

Ce qui fut fait, par ce pionnier averti et largement compétent.

calypso dumasIl dut en faire un rapport et des aussi des photographies du gisement à l'aide de son appareil de prises de vues sous marines le calypso-phot.

 

 

 

 

 

 

Cet appareil lui a été offert par la Spirotechnique qui le commercialise. Son format est de 24 x 36. Très belle présentation avec un gainage genre peau de requin

Il est surtout le premier engin totalement étanche.

Je pense que le rapport doit être maintenant dans les archives du DRASSM, ainsi que les photographies.belges 1belges 2

belges 3

Après avoir retrouvé cette amphore une seconde surprise m'attendait, quand Mr Barthélémymy Rodger, Président de l'association du musée me présenta une photocopie où je reconnu le gisement d'amphores de l'épave des Belges. (Voir ci dessus)

Continuant mes recherches, travaillant sur l'oralité de cette découverte, j'appris ainsi que Frédéric Dumas avait remonté deux amphores, une pour le musée Borelli, la seconde pour la municipalité de Sanary.. Cette dernière avait été oubliée et venait de refaire surface, si l'on peut s'exprimer ainsi.

Elle à depuis toute sa place au sein de la Tour romane.Amphore dumas

Il existe toute une aventure picaresque sur cette épave, que les plongeurs d'outre Quévrain considéraient , à tort, comme leur propriété.

Il n'y ont laissé que leur nom « L'Épave des Belges » Ils en sont ainsi honorés.

La lettre du musée ne présentant que des textes sérieux, il ne peut en être fait état ici.

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 14:07

 

A Sanary s/mer (Var) Portissol, un site sous marin historique...

Carte Mousquemers et Pionniers blog 

Portissol fut reconnu très tôt un lieu chargé d'histoire par Barthélémy RODGER, l'historien local de Sanary.

C'est avec lui que j'ai fondé le musée Dumas en 1994 (Lire à cet effet "L'histoire du Musée Frédéric Dumas" paru aux Éditions des Presses du Midi à Toulon)

Portissol Dumas AQ 

Monsieur Rodger avait déjà pressenti que ce quartier deviendrait un lieu mythique dans le contexte de "Sanary cité historique de la Plongée sous marine" puisqu'il avait obtenu que la municipalité baptise l'espace situé au dessus de la plage "Esplanade Frédéric DUMAS". placeFD AQ

Il n'ignorait pas non plus tous les travaux archéologiques terrestres effectués par F.Dumas.(Ci contre)

Henri Ribot et Didier Martina-Fieschi mirent à jour, une construction immergée, un bassin de lavage.... Ce site fut retrouvé grâce à des plans remis par la famille Dumas à Pierre Yves Le Bigot, Président à l'époque. Je participais d'ailleurs à ces fouilles avec des plongeurs sanaryens.

Le tout est toujours en place, mais enfouie sous le sable de la plage.

Cependant le plus significatif reste la matte de Portissol dont je vais faire état ci dessous.

La matte de Portissol :

Ainsi donc la matte de Portissol, à Sanary, se révèlerait être un site historique.

Tous les plongeurs et chasseurs sous marins locaux connaissent cette remontée au centre de la plage. Une matte couverte de posidonies.

Sa particularité, elle affleure presque la surface. Par beau temps et mer calme il est possible de se tenir debout sur sa partie la plus élevée, avec de l'eau jusqu'aux genoux.

Elle est aussi partagée en deux par une faille située parallèlement, résultat d'un écroulement du à des tempêtes et à l'érosion de son pied.

Dans cette faille...

Revenons en à la partie historique.

Ainsi que je le relate dans mon livre "Plongées au GERS1954/57" je me suis retrouvé aux côtés de Monsieur Dumas pour effectuer une mission à Toulouse.

Didi blog 

Comme je l'écrit, nous avions pris sa célèbre 4 CV renault, ce qui me permis, tout au long du parcours de questionner ce pionnier sur ses exploits en tant que chasseur sous marin dans ses débuts. C'est là qu'il me parla de la matte de Portissol :

" Lorsque j'ai débuté, du poisson, il y en avait partout. Habitant Portissol, je n'avais pas loin à aller. Par exemple il y avait des dalles profondes tout le long de la côte jusqu'à la Cride. Et dessous des ragues de sars. Mais le meilleur endroit, c'était la matte avec sa faille juste devant la plage. Je savais pouvoir y tirer un loup de belle taille à chaque sortie...Je suis sur que si u y retourne tu pourra en faire autant..."

J'ai toujours écouté les avis éclairés des anciens.

Je quittais le GERS en 1957, sans oublier pour autant ce sage conseil de Frédéric Dumas.

Le temps passe et un beau jour d'été, j'apprends qu'il est possible de troquer la lourde flèche de mon arbalète Beuchat contre une nouveauté "la flèche tahitienne"

En fait c'était la même, seul le diamètre et la longueur changeaient. De 10 m/m nous passions à 6m / m. Cette idée nous avait été rapportée par "Les 4 du Moana" qui venaient de terminer leur "Tour du Monde de la chasse sous marine"

Il se passe que je les connaissait très bien, car leur bateau le Moana, était amarré au port de Sanary racheté par mon ami Paul Dubois, l'homme du Masque Squale.arbalète Portissol

Ayant donc changé mon type de flèche, je me dis qu'il va falloir l'essayer. Nous étions en Juillet, ou en aout, je ne me souviens pas bien du mois. Mais c'était la pleine saison d'été. Et d'un seul coup, un flash le conseil de Frédéric Dumas, la matte de portissol, il doit bien y avoir encore du poisson. Nous sommes dans les années soixante, les fonds marins n'ont pas atteint la désertification actuellement en cours.

Il est 10 heures du matin, il n'y a pas encore trop de baigneurs. Je me mets à l'eau, au plongeoir, sous l'œil bienveillant du CRS sauveteur de la plage, mon ami Joé Brun.

Arrêtons nous un instant, Joe Brun, c'est un atlèthe, un balaise comme on dit ici, ou un "Che de Gonz" aussi. C'est surtout un boxeur qui à combattu Marcel Cerdan. Enfin un brave type, toujours prêt à se jeter dans les vagues, les jours de mistral pour aller sauver le touriste imprudent.

Comme vous pouvez le constater, Portissol, c'est quand même une sacrée page d'histoire

Mais revenons à mes essais. Je suis à l'eau, en néoprène, je nage doucement vers la matte. J'y arrive sans bruit sur le haut, allongé de bras tendu avec au bout l'arbalète, et je passe la tête au bord. Frédéric Dumas, quel chasseur sous marin ! Car je vois sortir de la faille, montant vers moi, curieux comme l'est toujours ce poisson, un loup magnifique.

chasse matte 2 

Il vient droit vers la pointe de la flèche. Je vise calmement entre ses deux yeux jaunes en boutons de bottine.

La flèche part, le loup aussi, mais pas assez rapidement car je le perce, juste derrière la tête. Un sacré joli coup, quelle précision ce nouvel outil.

Á la pesée ce poisson affichera dans les trois kilos. Il sera grillé dans le jardin d'un ami abondamment garni d'herbes et de fines tranches d'oignons, arrosé d'un mélange savant de vin blanc, de muscat, d'huile d'olive...Bref la recette classique. Attention pas celle du célèbre Loup au fenouil des restaurants à touristes où en fait on arrose le poisson avec du pastis.

Non, soyon sérieux, le jaunet c'est pour l'apéro, par pour dénaturer cette chair délicate.

Je ne suis jamais retourner sur la matte de Portissol, mais j'ai entendu dire par d'autres chasseurs sous marins que dans la faille on peut encore y tirer un loup de temps en temps.

Cet endroit il faudrait le dédier à Monsieur Dumas, comme nous les jeunes plongeurs du GERS nous l'appelions, avec respect et admiration.

 

Repost 0
Published by lettre-musee-dumas.over-blog.com - dans Sites et lieux historiques
commenter cet article

Musée Frédéric Dumas

  • : Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • Le blog de histoire-plongée.over-blog.com
  • : Édition et publication de "La Lettre de l'Association du Musée Frédéric DUMAS"
  • Contact

Profil

  • Le lettre du Musée Dumas
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995.
Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.
  • Cette Lettre du Musée Frédéric DUMAS prend la suite de celle éditée, la première fois, imprimée, en 1995. Elle va vous tenir au courant des activités de notre association.

Recherche